Cegetel lance la voix sur SDSL -sans France Télécom!

Régulations

Après LDCom/9Telecom, le numéro-deux des opérateurs français veut tirer le meilleur parti du dégroupage: voici son offre de téléphonie sur SDSL sans abonnement à l’opérateur historique

A la veille du Salon Interop, Cegetel a présenté ses premiers services ‘entreprises’ tirant parti du dégroupage. Le plus spectaculaire, c’est une offre de téléphonie sans abonnement à l’opérateur historique ainsi que des services d’accès Internet de réseaux d’entreprises enrichis de liens ADSL et SDSL dégroupés.

Ces services sont proposés depuis ce 18 novembre, dans un premier temps à Paris, Lyon et Marseille. Au deuxième trimestre 2004, ils seront disponibles dans toutes les villes de plus de 30.000 habitants. L’offre de téléphonie complète sur technologie SDSL est baptisée “Dialog Intégral SDSL“: sans abonnement à l’opérateur historique, cette offre comprend: -un raccordement haut débit direct en technologie SDSL au réseau de téléphonie de Cegetel, -la fourniture d’un modem SHDSL -l’ensemble des services d’un opérateur local de téléphonie: attribution de numéros, conservation des numéros d’origine (“portabilité”), services liés à l’abonnement tels que la présentation du numéro, et la prise en charge des appels locaux, nationaux, vers les mobiles ou vers les numéros spéciaux émis par l’entreprise. Cegetel y ajoutent une dizaine de services: secours, analyse du trafic, ou encore appels vers les mobiles (offre “Convergence”)… On l’a compris, en tirant ainsi parti du dégroupage, l’opérateur alternatif divise par deux le coût de l’abonnement et parvient à des tarifs très compétitifs sur les appels locaux, nationaux, internationaux, vers les mobiles et jusqu’aux numéros spéciaux. Le gain, en zone de dégroupage, va jusqu’à 30% par rapport aux services équivalents de France Télécom (cf. les tarifs ci-après) Or, comme Cegetel dispose de son propre réseau DSL, il va commercialiser ses propres solutions de raccordement haut débit, en remplacement des liens ADSL et SDSL actuels (qui s’appuient sur France Télécom). Sur ces nouveaux liens dégroupés, Cegetel n’a plus qu’à décliner ses offres de réseaux d’entreprises VPN IP – “Fédélan” et “Fédélan Contact“, les offres d’accès Internet haut débit ADSL et SDSL à débits garantis, “Net DSL Express“, et à débit non garanti (1 Mbps), “Net DSL Pro“. Plus hauts débits Cegetel pourra alors monter en débits dans “Fédélan” et “Fédélan Contact”: raccordement SDSL à 2048 kbps (non garanti). Et au début de 2004, sera atteint le débit de 4 Mbps par agrégation de liens SDSL. Les entreprises qui ne peuvent pas encore tirer parti du dégroupage, continuent de bénéficier de ces offres en version non dégroupées (” Option3 “), disponibles sur la totalité du territoire français. Prochaine étape: la téléphonie sur DSL, et mobiles Au second semestre 2004, Cegetel commercialisera de nouvelles offres de “téléphonie sur DSL”: l’objectif sera de traiter 50 % du trafic téléphonique sur cette technologie à fin 2006. Par ailleurs, pour cette même date, Cegetel compte raccorder 75 % de ses sites “data” en liens dégroupés. Pour les mobiles, Cegetel ouvrira “Fédélan” et “Fédélan Contact” aux accès à haut débit GPRS et Wi-Fi, en partenariat avec SFR. Des gains de 30% en zones dégroupées!

L’entrée de gamme “Net DSL Express” (608k/160k) sera commercialisée à 230 euros HT par mois (au lieu de 340 euros HT dans les zones non dégroupées) et l’offre “Net DSL Pro” sera à 70 euros HT par mois (au lieu de 110 euros). (NB: tarifs hors frais d’installation et modem – mais routeur compris) Hors zone de dégroupage, les accès ADSL et SDSL de Cegetel reposent sur les services

Turbo DSL et Collect Ip – IP / DSL de France télécom(“Option 3”) **** Routeur compris et hors frais d’installation


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur