Concentration dans les télécoms : le gouvernement saisit le Conseil de la concurrence

Régulations

Les multiples rachats opérés depuis un an ont-il un impact sur l’état de la concurrence ? L’Autorité devra répondre

Nouvelle saisine du Conseil de la concurrence à propos du marché des télécoms. Cette fois, Bercy veut savoir si le nouveau paysage des opérateurs, issu de multiples rapprochements réalisés en 2008, a des incidences sur la situation concurrentielle. Rappelons que l’an passé, SFR a pris le contrôle de Neuf Cegetel tandis que Free s’est offert Alice.

Selon la saisine du ministère de l’Economie, que s’est procurée La Tribune,ces rachats ont “profondément modifié le secteur, en permettant l’apparition d’opérateurs intégrés sur l’ensemble de la chaîne de valeur, allant de l’acquisition de contenus à leur distribution au consommateur final”. Ce qui “semble viser le groupe Vivendi”, d’après le quotidien économique.

Bercy demande également à l’autorité de réfléchir aux“profondes mutations”du secteur, notamment la “convergence entre fixe, mobile et internet” mais aussi entre contenant et contenus, qui “crée des phénomènes d’intégration verticale et un probable effet de levier des contenus sur les réseaux”.Cette fois, c’est Orange et sa stratégie de contenus exclusifs qui semble visé.

D’ailleurs, le 12 janvier dernier, le gouvernement a saisi le Conseil de la concurrence en vue de formuler un avis sur les relations d’exclusivité entre activités de fournisseurs d’accès au réseau et de distribution de contenus et de services, portant notamment sur l’opportunité d’un cadre juridique spécifique. Là encore, c’est Orange qui est au coeur de la problématique.

En effet, l’opérateur historique est entré en force dans le secteur de la TV avec un bouquet satellitaire en complément de son IPTV, mais surtout avec l’acquisition des droits de la Ligue 1 de Foot et le lancement d’une chaîne cinéma/séries avec des contenus exclusifs…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur