Contrôleur TI HD3SS2521 pour une envolée du standard DockPort

Composants

Grâce à sa solution monopuce HD3SS2521, Texas Instruments entend bien donner une impulsion au DockPort, un standard à même de réduire le coût des stations d’accueil pour ordinateurs portables et tablettes.

Chantre du Standard DockPort destiné à des stations d’accueil pour PC portables et des tablettes, Texas Instruments poursuit son effort d’intégration et de simplification grâce à une solution monopuce.

Initialement dénommé Lightning Bolt, le standard défini par AMD consiste en l’assemblage d’un circuit USB 3.0 (hub) et d’un canal DisplayPort via un multiplexeur. Côté ordinateur portable, il se connecte via une interface miniDP 1.2.

La solution paraît séduisante pour les ordinateurs de type ultrathin (le standard d’ordinateurs portables défini par AMD proche des ultrabook d’Intel) et autres tablettes souvent dépourvus d’une connectique complète.

Le DockPort, l’apôtre du moindre coût

Baptisé HD3SS2521, le contrôleur constitue une solution bon marché pour les intégrateurs qui désirent développer des stations d’accueil à moindre coût. BOM (Bill of Materials) et encombrement (la puce mesure 5 mm par 11 mm) sur la carte principale de la station d’accueil seront significativement réduits grâce à cette puce.

Simplification que l’on retrouve également côté utilisateur qui n’aura qu’à connecter la station d’accueil à un miniDP côté ordinateur portable.

HD3SS2521_DockPort_TIVéritable conteneur de différents standards informatiques à l’instar du Thunderbolt d’Intel, le DockPort prend en compte l’USB (2.0 et 3.0), le DisplayPort et l’alimentation électrique. La logique de contrôle et de commutation automatique est directement prise en compte par la puce qui détecte la présence des appareils connectés aux différents ports de la station d’accueil et adapte la charge du laptop.

Contrairement au Thunderbolt d’Intel qui nécessite une puce par périphérique (en plus de celle située côté ordinateur), le DockPort ne nécessite qu’une puce basée dans une station d’accueil qui fait office d’interface entre le laptop et toutes les connexions vers les périphériques.

Des possibilités étendues et extensibles

Concrètement, en tirant profit de la bande passante de deux voies USB 3.0, la puce peut gérer une définition 4K2Kp à 30 ips (images par seconde) et 30 bpp (bits par pixel) d’un ou plusieurs moniteurs affichant 1920 par 1200 pixels à 60 ips.

Grâce au débit de 4 ports USB 2.0, seront pris en charge l’affichage en 4K2Kp à 60 ips et 30 bpp sur un moniteur ou bien en 4K2Kp à 30 ips et 30 bpp sur deux moniteurs ou même en 1920 par 1200 à 60 ips à destination de 4 moniteurs (ou plus).

Ces possibilités d’affichage peuvent être étendues en faisant appel à des puces TI jouant le rôle de commutateur DisPlay Port. TI de préciser que le standard DockPort est indépendant du système d’exploitation utilisé sur l’ordinateur portable ou la tablette.

Avec une telle solution monopuce, les constructeurs peuvent développer des stations d’accueil plus compactes et moins onéreuses afin de synchroniser des ordinateurs portables avec des moniteurs, le duo clavier/souris, le Gigabit Ethernet, des dispositifs de stockage, des haut-parleurs, des lecteurs de DVD/Bluray…

Reste à savoir si les constructeurs adopteront plus largement le Thunderbolt et ses promesses de débit incroyables ou bien le DockPort bien meilleur marché.

La puce HD3SS2521 est d’ores et déjà disponible en boîtier WQFN à 56 broches au tarif de 1,85 dollar pour 1000 unités et il est possible de commander des échantillons auprès du fabricant texan.


Voir aussi

STMicroelectronics, ce géant méconnu des semiconducteurs


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur