Dégroupage total : encore 2 millions d’abonnés de moins pour France Télécom

Régulations

On compte 12,7 millions d’abonnés haut débit en France, 34% de plus qu’il y a
un an

Le succès de l’Internet haut débit ne se dément pas en France même si le rythme de croissance est un peu moins soutenu qu’auparavant. Selon le dernier observatoire de l’Arcep, le régulateur des télécoms, on compte désormais 12,7 millions d’abonnés contre 11,8 millions à fin septembre. En un an, les opérateurs ont séduit 3,2 millions de clients (+34%) qui se sont tournés en très grande majorité vers l’ADSL.

Le dégroupage total, qui permet de s’affranchir de France Télécom, fait un tabac. Le parc d’accès totalement dégroupés a en effet été multiplié par quatre en un an. Sur les 3,2 millions de nouveaux clients, 2,12 millions d’abonnés ont choisi cette option. C’est autant de clients en moins pour France Télécom. Ces 2 millions de personnes ne paieront plus l’abonnement de 15 euros par mois à l’opérateur historique.

Cette fuite des abonnés pourrait être amplifiée par le lancement des offres ADSL nu. Cette offre a été lancée en avril dernier. Elle permet aux opérateurs concurrents de France Télécom de proposer à leurs clients, un service téléphonique complet incluant l’abonnement, dans des zones non couvertes par le dégroupage total. Tele2, Neuf Cegetel et Orange proposent désormais cette formule.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur