Dell déçoit malgré la progression du résultat trimestriel

Cloud

Les ventes du trimestre écoulé ont été un peu en dessous des attentes mais les bons chiffres sont là: le résultat est en hausse de 28%, à 1,02 milliard de dollars, pour un chiffre d’affaires de 13,43 milliards, en hausse de 15%. Pourtant, Dell déçoit Wall Street!

Même si les résultats de Dell affichent toujours une forte progression, le premier fabricant mondial d’ordinateurs PC n’échappe pas aux critiques et déçoit quelque peu les milieux boursiers.

Le chiffre d’affaires du groupe au deuxième trimestre (au 29 juillet) progresse de 15% à 13,43 milliards de dollars. Mais Dell avait habitué à mieux, avec une progression supérieure à 20%. Tout comme ses concurrents, le fabricant subit la dure loi du marché. Ce que d’ailleurs Kevin Rollins, adjoint de Michael Dell à la direction du groupe, concède bien volontiers : “Alors que les prix de vente moyens ont été plus bas que ce que nous aurions voulu, nous nous sommes concentrés sur l’équilibre de la rentabilité, et par ce biais nous avons atteint nos objectifs de BPA” [bénéfice par action]. C’est bien ce qui ressort de ces résultats trimestriels. En particulier le bénéfice net du groupe bondit de 28%, à 1,02 milliard de dollars. Une forte progression qui cache cependant un gain d’impôt de 85 millions de dollars acquis avec le rapatriement de bénéfices réalisés à l’étranger, profitant d’une nouvelle législation américaine. Hors provisions de charges exceptionnelles, le bénéfice du fabricant ressort à 935 millions de dollars, soit une progression de 17%, plus conforme à l’évolution de son chiffre d’affaires. Pour un BPA hors charges exceptionnelles de 38 cents, conforme au consensus. Cet aspect des résultats de Dell n’a pas échappé aux investisseurs: ils ont sanctionné le titre. Car, comme pour confirmer une tendance que lui impose le marché, les objectifs de Dell pour le trimestre en cours se révèlent inférieurs au consensus. La fourchette de chiffre d’affaires prévisionnel, 14,1 à 14,5 milliards de dollars, est inférieure au consensus de 14,61 milliards. Et la fourchette de BPA, de 39 à 41 cents, pour un consensus à 41 cents. Pour rassurer le marché des investisseurs, Dell a annoncé son projet de racheter au cours de ce trimestre pour 1,2 milliard de dollars de ses actions. Une décision toujours appréciée par les marchés. Mais cela suffira-t-il ? La croissance à l’international toujours affirmée

C’est sur les marchés internationaux que Dell a trouvé un relais de croissance. Ainsi, 39% du chiffre d’affaires du groupe a été réalisé hors des Etats-Unis, avec une progression de 24%. – Avec 1,6 milliard de dollars, la zone Asie-Pacifique et le Japon enregistrent la plus forte croissance, 24%. – Avec 2,9 milliards de dollars, l’Europe et EMEA réalisent une progression de 21%. – Avec 8,9 milliards de dollars, les Amériques progressent de 11%. Côté produits, le chiffre d’affaires des ordinateurs de bureau ne progresse plus que de 2%, à 5,1 milliards de dollars, ce qui vient confirmer que la concurrence pèse sur les prix, donc sur la marge. En revanche, – les services progressent de 41% à 1,2 milliard de dollars, – les logiciels et périphériques (imprimantes) progressent de 35% à 2 milliards de dollars, – les systèmes de stockage progressent de 26% à 400 millions de dollars, – les appareils mobiles progressent de 20% à 3,4 milliards de dollars, – les serveurs progressent de 9% à 1,3 milliards de dollars.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur