Démission surprise du patron de Sony Ericsson

Cloud

Il a été l’artisan du succès du fabricant de mobiles

Après 17 ans chez Sony puis chez Sony Ericsson, Miles Flint tire sa révérence. L’homme de 54 ans a décidé de quitter son poste de patron du fabricant de téléphones mobiles.

La raison officielle est vague : Miles Flint souhaite « saisir de nouvelles opportunités professionnelles (après) une courte pause ». Il conseillera néanmoins jusqu’en décembre prochain, le nouveau p-dg, le japonais Hideki Komiyama. Un autre pur produit Sony qui travaille pour la firme depuis… 40 ans.

Une chose est sûre, Sony Ericsson perd l’artisan de son succès. En trois ans, le p-dg a fait du constructeur, le numéro 4 du marché juste derrière les trois grands que sont Nokia, Samsung et Motorola mais devant le sud-coréen LG longtemps 4e.

Sous son règne, les ventes de combinés ont doublé et l’entreprise est devenu rentable, alors qu’au départ, le groupe nippo-suédois cumulait les pertes et les difficultés.

Aujourd’hui, Sony Ericsson revendique une part de marché de 9% contre 6,6% il y a un an. Au deuxième trimestre, 25 millions de combinés ont été vendus, soit un chiffre d’affaires de 3 milliards d’euros (+37%). Le fabricant s’est fait le spécialiste des music-phones et des photo-phones haut de gamme, deux segments à succès.

Reste que son successeur aura du pain sur la planche. Apple et son iPhone vient concurrencer frontalement Sony Ericsson. Quant à Nokia, il vient de lancer son offensive dans la musique avec de nouveaux combinés associés à une plate-forme de téléchargement. Bref, Miles Flint quitte peut être le navire au bon moment !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur