Des films de la MGM sur YouTube

Cloud

La plate-forme poursuit sa quête de respectabilité

On le sait, YouTube est un paradoxe. Malgré une audience titanesque (plus de 130 millions de visiteurs mensuels dans le monde), la filiale de Google peine à générer du cash. La faute aux annonceurs refroidis par les problèmes de copyright et de plaintes de la part des ayants-droits. La publicité, nerf de la guerre, peine à entrer.

Mais YouTube a compris que le salut viendrait d’accords en bonne et due forme avec les géants des contenus. Ainsi, après CBS, la plate-forme est sur le point de signer un partenariat avec la MGM (Metro-Goldwyn Mayer, filiale de Sony) afin de pouvoir diffuser films et séries en entier, aux Etats-Unis dans un premier temps. Comme d’habitude, la publicité financera la modèle économique.

Avec la MGM, YouTube va exploiter un nouveau type de diffusion inauguré avec CBS, le TheaterView, qui permet un affichage de meilleur qualité, tant pour le contenu que pour la publicité.

Outre une quête de respectabilité, ce type d’accords illustre la mutation de YouTube. Au départ plate-forme de partage de vidéo, YouTube se rapproche de sites comme Hulu ou Joost qui proposent en streaming des émissions et des séries à travers des accords avec les Majors. Il faut dire que ces plates-formes semblent bien mieux fonctionner que YouTube. Hulu.com aurait ainsi générée lors de sa première année d’exploitation autant de profit que Youtube en 3 ans.

Mais avant de convaincre tous les géants des contenus, YouTube devra d’abord régler les multiples plaintes qui constituent autant de lourdes casseroles.

En juillet dernier, le groupe italien Mediaset lui réclamait pas moins de 500 millions d’euros. Rappelons que la Mediaset est le groupe de médias de Silvio Berlusconi, président du Conseil italien. L’empire, qui compte de nombreuses chaînes de télévision, des magazines, des journaux… estime que YouTube héberge illégalement des milliers de vidéos issues de ses programmes.

Aux Etats-Unis, c’est le géant des médias Viacom (Paramount, MTV…) qui a lancé une procédure contre YouTube. Il lui réclame la coquette somme de 1 milliard de dollars ! Et a même obtenu de la justice le droit d’accéder aux données des utilisateurs.

En France, c’est TF1 qui a lancé une attaque pour “contrefaçon, concurrence déloyale et parasitisme”. La chaîne réclame pas moins de 100 millions d’euros, la procédure est en cours.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur