Deutsche Telekom offre 1 milliard pour le numéro-un des mobiles polonais

Régulations

Premier concerné: Vivendi Universal, co-actionnaire, au même titre que Elektrim SA. Vont-ils craquer?

L’opérateur historique allemand a annoncé ce 25 août qu’il mettait un milliard d’euros en ‘cash’ sur la table pour acquérir les 51% de capital détenus par ses deux partenaires co-actionnaires du premier opérateur de mobiles en Pologne, PTC (Polska Telefonia Cyfrowa).

Les deux autres actionnaires sont Vivendi Universal et le holding polonais Elektrim SA (en redressement judiciaire). L’offre de rachat court jusqu’au 5 septembre. Deutsche T en est le premier actionnaire à hauteur de 49%. Nul doute que le géant allemand, au moment où il se remet d’aplomb, veut ainsi concrétiser ses ambitions: devenir le numéro un des télécoms en Europe, grâce à son expansion sur l’Europe de l’Est. Il pourrait réaliser cette acquisition sans remettre en cause son plan de désendettement. L’opérateur polonais est profitable, et, avec son pays, il rejoindra l’Union européenne l’an prochain. Quant à Vivendi, ce serait une opportunité de se renflouer en ‘cash’, quitte à sacrifier un pion stratégique. La partie est ouverte…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur