DragonFly BSD 3.0 soigne ses performances en mode multicœur

CloudOpen Source

La nouvelle version de DragonFly BSD propose de bien meilleures performances en environnement multicœur. Une mouture intéressante, en attendant l’arrivée du système de fichiers Hammer2.

Une nouvelle version de DragonFly BSD a récemment été mise en ligne (ici). Cet OS open source propose plusieurs nouveautés, la plus importante étant une meilleure gestion des serveurs multicœurs.

Sur un système pourvu de deux processeurs Intel Xeon X5650 (6 cœurs physiques, 12 cœurs logiques), le nombre de transactions par seconde sous PostgreSQL passe d’une fourchette allant de 2548 (un client) à 13 556 (16 clients), à des valeurs comprises entre 3125 (un client) et 31 580 (24 clients).

D’excellents résultats, même s’ils restent inférieurs à ceux décrochés par FreeBSD 9.0 (entre 2210 et 64 178 transactions par seconde). Notez toutefois que DragonFly BSD 3.0 rattrape une grande partie de son retard lorsque les accès à la base de données s’effectuent localement. La différence de performance entre les deux OS est donc essentiellement liée à la pile réseau, plus performante sur FreeBSD.

D’autres tests, effectués sur un système comprenant 12 cœurs physiques (24 logiques) font apparaitre une montée des performances pouvant atteindre les fois dix par rapport à la précédente version de l’OS.

Un système de fichiers surpuissant

Un nouvel outil, tcplay, permet de créer et gérer des volumes chiffrés. Ce dernier est 100 % compatible avec TrueCrypt, une offre bien connue, tout en étant placé sous licence BSD.

Hammer est un système de fichiers moderne (journalisation, déduplication, résistance aux crashs, etc.). Sous DragonFly BSD 3.0, certains blocages ont été éliminés, permettant ainsi aux performances de remonter en cas de forte charge. Le système de fichiers devrait également être en mesure de fonctionner sur les machines disposant de peu de mémoire vive (256 Mo).

Enfin, le fondateur de cet OS, Matthew Dillon, signale que Hammer2, le successeur de Hammer, sera au cœur des développements pour l’année 2012. Une première version de test de ce système de fichiers pourrait être livrée en juillet, la mouture définitive de cette offre étant attendue pour fin 2012.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur