Edito: Quelle décade !

Régulations

A écouter Bill Gates, qui est intervenu lors des rencontres ‘Etre’ à Berlin?, certains se demandent s’il ne faudrait pas lui offrir une nouvelle paire de lunettes…

Donc, selon le Maître du logiciel dans le monde, la prochaine décade -pardon, décennie!- sera numérique: le sans fil, les réseaux domestiques vont être largement déployés, la loi de Moore a encore de beaux jours devant elle et? la future version de Windows coûtera cher, sera plus sûre et? arrivera en retard.

Bon, là je reste perplexe. Je regarde une nouvelle fois la date de cette déclaration. Je pensais qu’il s’agissait d’une vision des années 90. Eh bien non! Le grand Maître de l’informatique doit avoir des problèmes de vue! Comme nous tous, il vieillit, sa vue baisse et? il radote. Ou alors, il nous cache son jeu. Il nous avait habitué à mieux. D’un autre côté, je comprends qu’il veuille se ménager, mais tout de même?

Le monde numérique, la convergence, Internet, la téléphonie dont nous avons tant rêvé -un peu à l’image de la conquête spatiale de la fin des années 60- semblent retombés. Alors moi qui pensais que le numérique allait contribuer à faire progresser la recherche, à mettre au point des produits plus faciles d’emploi, à diminuer les coûts pour réduire cette fameuse fracture numérique Nord/Sud, ou encore entre les pays développés, eh bien là, je suis déçu.

Où sont passés les visionnaires? Si même dans le numérique on ne voit plus rien, alors que faire? Déjà que les politiques n’avaient plus de vision, maintenant nos as du numérique eux aussi se laissent gagner par le “ça va continuer comme prévu, rien de nouveau à l’horizon, ça sera mieux, plus sûr et sans fil et rien de plus”.

Ce n’est sans doute qu’une mauvaise passe? Je suis persuadé qu’il y a pas mal de visionnaires, mais ils n’ont sans doute pas accès à ce cercle très microcosmique qu’est Etre (European Technology Roudtable Exhibition). A force de se réunir entre superspécialistes IT, on en perd peut-être son pragmatisme, son bon sens et sa vue?

Etre ou ne plus Etre – c’est sans doute là la question, toujours.

Pascal Minguet

pminguet@club-internet.fr


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur