Eidos rassure le marché des jeux vidéo

Régulations

Le créateur de Lara Croft sort de l’ornière. Il renoue avec les bénéfices.

Le premier éditeur britannique de jeux vidéo va mieux. Dans un marché très tendu et très concurrentiel, l’éditeur annonce son retour aux bénéfices. Il était temps: depuis de nombreux mois, il accumulait les pertes.

Pour son premier semestre 2002/2003 achevé le 31 décembre, Eidos a révélé un bénéfice imposable de 6,7 millions de livres contre une perte de 2,2 millions de livres un an plus tôt. Des productions qui renouent avec le succès Pour Mike Mc Garvey, le p-dg, ce retour au bénéfice marque une étape importante du redressement des comptes du groupe amorcé en 2001. La performance réalisée par Eidos s’explique notamment par les bons chiffres de vente des jeux Silent Assasin et Timesplitters qui se sont positionnés dans les classements des meilleures ventes avec plus d’un million d’exemplaires vendus. Le chiffre d’affaires du groupe a ainsi grimpé de 28% au premier semestre. Concernant les perspectives, Mike Mc Garvey estime que le succès de jeux tels que ‘Tomb Raider: Angel of Darkness’, ‘Championship 4’ devrait soutenir les ventes sur l’ensemble de l’année.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur