EMC World 2007 : Documentum oriente son ECM 2.0 vers SOA

Régulations

La division ECM d’EMC (gestion de contenu) refait parler d’elle. Au
programme: Web 2.0, XML, le transactionnel et une entrée dans les architectures
SOA, avec le concept de ECM 2.0

Orlando (Floride) – Depuis son acquisition par EMC, le géant de l’ECM (Entreprise Content Management, la gestion des documents) avait tendance à se faire oublier. Pourtant cette intégration a du sens dans une stratégie de gestion du stockage des données, mais elle restait encore en retrait.

Profitant de sa grand-messe du stockage, EMC Documentum a refait son apparition sur le devant de la scène, et redonné un peu de brillant à une manifestation où les annonces n’avaient au contraire que peu brillé jusqu’à présent !

L’ECM évolue“, nous rappelle Balaji Yelamanchili, senior vice-président et directeur général de la division, des silos de données vers les entrepôts virtuels qui gèrent et donnent accès à l’information sans se préoccuper de l’environnement de l’entreprise.

Et pour répondre à cette attente, Documentum a redéfini les quatre piliers sur lesquels il positionnera sa stratégie. A commencer, c’est à la mode et il n’y avait pas encore cédé, par le Web 2.0, pour faciliter l’intégration de l’information dans des environnements de travail configurables et customisables.

Le focus sur l’intelligence et l’analyse, avec une dose renforcée de BI (Business Intelligence), à la fois sur le contenu et sur les processus. Concernant le support élargi du cycle de vie du contenu, on notera que l’ILM (Information Lifecycle Management), qui faisait l’actualité il y a deux ans et qui allait révolutionner notre façon de traiter la donnée, a presque disparu du discours.

Enfin, dernier pilier autrement stratégique qui fait son apparition, la SOA (Service Oriented Architecture). Objectif, créer une architecture extrêmement évolutive basée sur les standards des infrastructures SOA pour gérer le contenu dans et à l’extérieur des entrepôts.

Le futur de la gestion de contenu n’est plus seulement dans la sécurité, l’accessibilité et le stockage de données“, nous a confié Balaji Yela Manchili. “Il s’agit de nous emmener vers de nouveaux niveaux de collaboration et et de gestion de la connaissance en fournissant plus d’intelligence et de contexts avec l’information.

Il s’agit également de gérer tous les types de processus professionnels et de fournir les connections pour être construit sans se préoccuper et au travers des différents environnements professionnels.

Cette nouvelle stratégie, qui cumule les piliers d’EMC Documentum, nous a donné l’occasion de découvrir un nouvel acronyme : ECM 2.0. Pour résumer, une solution de gestion des sonnées, saupoudrée de Web 2.0 et de SOA. Ou comment annoncer du neuf avec des concepts repris sur le marché !

Documentum 6 ECM, prochaine version de la solution d’EMC, sera bien évidemment la première à adopter ce concept d’ECM 2.0.

EMC Documentum TaskSpace : plate-forme de gestion des contenus transactionnelsPour accompagner l’évolution de sa stratégie, EMC a annoncé Documentum TaskSpace, une nouvelle interface utilisateur configurable qui sera disponible sur la prochaine génération de la plate-forme Documentum 6 ECM.Destinée au traitement des gros volumes et aux processus associés aux contenus ‘riches’, TaskSpace a été spécialement développée pour la gestion des contenus basés sur le transactionnel.TaskSpace s’annonce donc comme un outil sophistiqué de capture et de BPM (Business Process Management – gestion des processus métiers).Et l’occasion pour EMC de créer un nouvel acronyme : TCM pour Transactional Business Management.EMC annonce ainsi couvrir l’ensemble des processus de l’entreprise en associant le TCM de EMC TaskSpace aux capacités d’automatisation des processus avec EMC Documentum Process Suite et le traitement d’image d’EMC Captiva, se cumulant inévitablement au stockage, aux capacités de ‘compliance’ et à l’ERM (Enterprise Report Management).Pour résumer, avec TaskSpace, EMC propose sa couche BPM de gestion des processus transactionnels de l’information dans l’entreprise.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur