Encore un profit warning pour Sony Ericsson

Cloud

Le fabricant souffre de ralentissement économique

Et de deux. Après un premier trimestre en dessous de ses objectifs, Sony Ericsson lance un profit warning pour le deuxième trimestre. Le groupe dit s’attendre à une baisse de sa marge brute et à un bénéfice imposable tout juste équilibré. La période faste est-elle définitivement terminée ?

Ces difficultés ne sont pas une surprise. Malgré ses tentatives dans le low-cost, Sony Ericsson reste dépendant du marché européen (37% de ses ventes) et d’un positionnement haut de gamme qui a pourtant fait sa force. Le groupe cherche aujourd’hui à élargir son catalogue “afin de réduire sa dépendance historique du segment haut de gamme”.

Face au ralentissement économique, les consommateurs se tournent désormais vers des combinés d’entrée de gamme.

Mais le ralentissement économique n’explique pas tout. Sony Ericsson a également souffert d’un manque de nouveautés et d’une concurrence acharnée de Nokia et de Samsung qui multiplient les références, notamment dans la 3G.

Sony Ericsson mise sur le lancement de nouveaux produit pour redresser la barre au second semestre. mais en attendant, la concurrence guette, prête à fondre sur sa proie. Le sud-coréen LG, dont on ne connaît pas encore les résultats, estime qu’il se hissera à la 4e place mondiale des fabricants dès cette année, la place aujourd’hui occupée par Sony-Ericsson…

Rappelons qu’au premier trimestre, le spécialiste des mobiles Walkman et Cybershot (musique et photos) a affiché un bénéfice de 133 millions d’euros, contre 254 millions d’euros au premier trimestre 2007, soit une chute de 47%. Le chiffre d’affaires, lui, a chuté de 7,6%, à 2,7 milliards d’euros.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur