Enquête sur le cash fictif d’AOL

Régulations

La justice américaine élargit l’enquête sur le gonflement artificiel du chiffre d’affaires d’America OnLine, au moment de la fusion avec Time Warner

Lors de la fusion d’America OnLine avec Time Warner, d’après l’enquête de la SEC, la commission américaine des opérations de Bourse, AOL aurait gonflé artificiellement son chiffre d’affaires, avec l’aide et l’incitation d’autres sociétés.

L’enquête fédérale porte en particulier sur la société immobilière en ligne Homestore. Avant et après la fusion en janvier 2001, AOL aurait échangé du ‘cash’ avec d’autres sociétés, dans des transactions fictives destinées à augmenter artificiellement son chiffre d’affaires. Le Washington Post évoque l’accroissement du potentiel d’exposition judiciaire d’AOL, et de deux de ses cadres, David Colbum et Eric Keller, qui pourraient être reconnus coupables d’irrégularités comptables, mais aussi de mauvaises conduites financières vis-à-vis des sociétés qui ont participé à l’opération.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur