Ericsson se stabilise

Régulations

L’année 2002, effroyable pour l’équipementier, semble mieux se terminer qu’elle a commencé.

Premier fabricant mondial d’équipements de réseaux de télécommunications, Ericsson a annoncé avoir réduit ses pertes au quatrième trimestre 2002. Les raisons: le groupe récolte les fruits de ses programmes drastiques de réduction de coûts mais surtout observe un rebond de ses commandes.

La perte avant impôts a atteint environ 238 millions d’euros sur les trois derniers mois de 2002. Elle s’inscrit en forte baisse par rapport à celle du troisième trimestre (plus de 500 millions d’euros) et à celle du quatrième trimestre 2001. Le pire est passé “Les commandes et les ventes sont aux niveaux attendus, la restructuration progresse bien et le cash-flow est positif : nos résultats du quatrième trimestre montrent que notre activité commence à se stabiliser”, a déclaré dans un communiqué Kurt Hellstrom, le directeur général du groupe. En effet, les commandes enregistrées sur le trimestre sont en net rebond après la forte baisse de juillet-septembre. Elles ont atteint 30,7 milliards de couronnes. Les analystes tablaient sur 27 milliards. Le chiffre du quatrième trimestre reste cependant inférieur aux 40 milliards de commandes de la même période de 2001. Malgré tout, le groupe prévoit toujours une baisse, qui pourrait atteindre 10%, du marché mondial des équipements de réseaux cette année. Le suédois anticipe donc une baisse séquentielle de son chiffre d’affaires au premier trimestre 2003, pour des raisons de saisonnalité. Il souligne que le pire est désormais passé en terme de baisse du marché, même si ce dernier reste imprévisible.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur