Facebook, un réseau social déjà délaissé par les ados

Régulations
facebook datacenter 12 © Chris Preimesberger - eweek.com

Pour les plus jeunes, Facebook serait ‘has been’. La faute aux parents ? À l’âge de cette offre ? À sa complexité ? Un peu des trois…

Selon le site européen Global Social Media Impact Study, l’utilisation de Facebook chez les plus jeunes serait en chute libre.

Pour les besoins de cette étude, les habitudes de surf des 16-18 ans ont été suivies pendant 15 mois. Le résultat est sans appel : les utilisateurs de la nouvelle génération préfèrent des services comme Instagram, Snapchat, Twitter ou WhatsApp à Facebook, qu’ils considèrent d’ores et déjà comme « mort et enterré ».

Une affaire de génération

Les personnes interrogées s’accordent sur un point : Facebook est plus complet que les autres réseaux sociaux. Toutefois, sa complexité rebute les plus jeunes, qui lui préfèrent des services plus faciles à appréhender et mieux ciblés.

Des utilisateurs plus âgés sont aussi présents sur Facebook, afin de rester en contact avec leurs proches… mais aussi parfois afin de mieux surveiller leur progéniture. Un état de fait mal vécu par les adolescents, dont certains n’aiment pas voir leur nom associé à ce réseau social.

Facebook ne serait donc plus « cool » ? Oui et non. N’oublions pas en effet que la première génération d’utilisateurs est loin maintenant de la tranche des 16-18 ans. Au risque de rappeler une évidence, Facebook soufflera en effet sa dixième bougie en 2014.

Si les parents ont massivement rejoint ce réseau social afin de garder un œil sur ce que font leurs enfants, un second phénomène touche ce service : ses utilisateurs ont vieilli.

Des clients captifs

Deux éléments garantissent toutefois le futur de Facebook. Primo, il permet à ses utilisateurs de maintenir un réseau de contacts, lequel sera entièrement à reconstruire en cas d’abandon du service. De plus, nombre d’utilisateurs se sont servis de Facebook pour poster des contributions, textes ou images. Quitter le réseau social reviendrait à éliminer ces données de la Toile.

À l’image d’AOL, Facebook devrait donc connaître une montée du nombre de ses utilisateurs, malgré la baisse de sa popularité. Ainsi, même la tranche des 16-18 ans indique disposer d’un compte Facebook, afin de rester en contact avec ses membres.

Crédit photo : © Chris Preimesberger – eweek.com


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – Où se trouvent les géants de l’IT ?

Le HTC First sous Facebook Home en images

HTC First avec Facebook Home

Image 1 of 6

HTC First sous Home
Smartphone sous Android, l'OS de Google s'efface derrière la surcouche Home plongeant l'utilisateur dans l'univers du réseau social.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur