Fin d'année difficile pour Intel

Cloud

Le fondeur observe une faiblesse de la demande

Grosse grippe en perspective pour le secteur des NTIC puisque Intel s’enrhume. Le géant des puces vient en effet d’annoncer que son quatrième trimestre 2008 serait plus que médiocre avec des ventes en forte baisse.

Au départ, pour la période (4e trimestre), le fondeur tablait sur un chiffre d’affaires compris entre 10,1 et 10,9 milliards de dollars. A cette époque, l’optimisme était au rendez-vous après un bon premier semestre. Puis la crise financière est passée par là, Intel revoit alors à la baisse ses prévisions avec un CA de 9 milliards. Mais la crise financière s’est transformée en crise économique, aujourd’hui, le californien ne prévoit plus que 8,2 milliards de dollars de revenus contre 8,78 milliards attendus par les analystes.

A ce niveau, les ventes seraient donc en baisse de 20% sur un trimestre et de 23% sur un an. Une chute rarement observée du côté de Santa Clara qui fait état d’une demande faible et de la réduction des stocks de ses clients.

Intel évoque donc une dégringolade de la demande sur le marché du PC. Pourtant, les ventes d’ordinateurs semblent bien résister au marasme puisqu’au 3e trimestre, elles ont encore progressé 15,4% avec 79 millions d’unités écoulées, soit 3 points de plus que les précédentes prévisions.

De plus, sa marge brute devrait se situer dans le bas de sa prévision qui s’établissait à approximativement 55%, à un ou deux points près, pour le 4ème trimestre.

Par ailleurs, Intel indique qu’il va passer une provision d’environ 950 millions de dollars au quatrième trimestre, suite à la faible valorisation du titre Clearwire Corporation à la fin de l’année 2008.

Enfin, les dépenses (recherche & développement et fusion & acquisition) devraient s’établir à 2,6 milliards de dollars contre 2,8 milliards précédemment annoncés.

La réaction à la bourse de New York risque d’être violente…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur