Firefox 1.0, version finale et en français

Régulations

La version finale du navigateur Internet alternatif Firefox 1.0 est disponible, en 11 langues européennes dont le français

Pour quel motif va-t-on adopter le navigateur Firefox ? Pour ses fonctionnalités ? Ou pour la solution alternative qu’il propose face à un Internet Explorer de Microsoft victime de tous les maux ?

Firefox, disponible en version 1.0 RC1 finale, appartient à la nouvelle génération des navigateurs, développée par la fondation Mozilla et appuyée par la communauté du libre. Côté fonctionnalités, Firefox est d’abord un navigateur Internet pour Windows, Mac OS X ou Linux, qui reprend de nombreuses options généralement disponibles par des add-on ou des logiciels tiers qui viennent compléter les navigateurs existants. Il est disponibles en 11 langues européennes, dont le français, et affiche des pages Web en 26 langues, dont le chinois ou l’hébreu. La sécurité est présentée comme un point fort de Firefox, un argument imparable contre IE, qui il est vrai souffre d’être depuis longtemps la cible privilégiée des hackers avides d’exploiter les failles qu’il présente. Le navigateur protège l’ordinateur contre les spywares et ne charge pas les contrôles activeX nocifs. Firefox bloque les pop-ups, ces fenêtres publicitaires qui s’ouvrent à l’insu de l’internaute. Il permet de naviguer par onglets en ouvrant les liens en arrière plan. Il intègre les flux de syndication RSS pour accéder à l’actualité la plus récente. Et il propose même pour les développeurs Web un jeu d’outils avec une console javascript/CSS et un inspecteur de document pour analyser la structure d’une page dans ses détails techniques. Pour les recherches en ligne, Firefox propose des outils intégrés de recherche locale, comme de saisir une requête par mots clés dans la barre d’adresse ou de surligner les mots, des options jusqu’à présent disponibles sur les barres d’outils des moteurs de recherche. Mais le principal atout de Firefox, c’est de proposer une solution alternative au navigateur de Microsoft. D’autant que depuis quelques mois, le discours des experts en sécurité, face à la multiplication des menaces sur Windows et IE, tend vers l’adoption d’une autre solution que celle du premier éditeur mondial. Le succès de Firefox en version bêta, plus de 5 millions de téléchargements à quelques semaines de son lancement officiel, ne s’explique pas seulement par sa gratuité (IE est lui aussi gratuit sous Windows). Le navigateur répond à une véritable attente du marché, irrité par la multiplication des attaques dont les clients Microsoft sont victimes. Ce qui cependant ne signifie pas qu’à terme Firefox ne sera pas victime de la même attention des hackers que IE. D’ailleurs, plusieurs failles critiques ont déjà été révélées sur le navigateur ces derniers mois. Passé l’engouement pour la solution alternative, Firefox et la communauté qui le porte devront apporter la preuve de la qualité de son développement et de leur capacité à faire évoluer le navigateur de manière réactive, le succès est à ce prix. Pour télécharger Mozilla Firefox 1.0 en version française pour Windows : cliquez ici.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur