Fusion AT&T+BellSouth? C’est non

Régulations

Les dirigeants de BellSouth auraient informé leurs homologues d’AT&T qu’ils n’étaient plus aussi pressés de s’engager sur la voie d’un rapprochement

‘ Alors qu’un accord entre les deux opérateurs semblait être sur le point d’être signé, des sources proches du dossier citées par le

Financial Times évoquent l’abandon de ces négociations. Les dirigeants de Bell South auraient ainsi informé leurs homologues d’AT&T qu’ils n’étaient plus aussi pressés de s’engager sur la voie d’un rapprochement, illustrant selon le quotidien britannique les difficultés rencontrées dans le processus de consolidation du secteur outre Atlantique. L’accord devait permettre à BellSouth, opérateur issu du démembrement d’AT&T en 1984, de racheter son ancienne maison mère pour 19 milliards de dollars en cash et en actions. Avec une capitalisation boursière de 15,1 milliards de dollars, AT&T, premier opérateur longue distance américain, est considéré par les spécialistes du secteur comme une proie potentielle.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur