Gemplus acquiert le finlandais Setec, mais déçoit

Cloud

Gemplus, leader mondial de la carte à puce, se renforce dans l’impression sécuritaire avec le rachat du finlandais Setec. Mais ses chiffres déçoivent le marché

C’est un accord stratégique, ce rachat du finlandais Setec, spécialiste de l’impression sécuritaire et du passeport électronique.

Stratégique d’abord parce que Gemplus, leader mondial de l’industrie des cartes à puce, cherche à déployer ses activités sur le marché de l’identité et de la sécurité (59% de l’activité de Setec). Stratégique aussi car l’acquisition apporte des synergies d’activités et géographiques. “L’acquisition de Setec est une étape importante pour renforcer notre portefeuille d’activités et l’élargir à de nouvelles technologies, tout en complétant notre structure existante“, a déclaré Alex Mandl, p-dg de Gemplus. “C’est une initiative majeure pour Gemplus, qui va accélérer la croissance du groupe en ligne avec notre stratégie. Nous pensons que l’addition de ces deux sociétés renforcera la croissance forte et organique de ce secteur de marché et les résultats financiers pour lesquels nous travaillons tous“. Setec fournit des passeports traditionnels et électroniques en Finlande, Suède, Danemark, Norvège et Lituanie, ainsi que des cartes d’identités électroniques en Finlande et en Suède. La société fait aussi partie du consortium récemment retenu pour le passeport électronique singapourien, en collaboration avec Gemplus. Le finlandais, qui a réalisé un chiffre d’affaires de 58,5 millions d’euros en 2004, est repris en intégralité par Gemplus pour 30 millions d’euros et un paiement additionnel, d’un montant maximum de 30 millions d’Euros, en fonction du carnet de contrats signés à fin 2005. Gemplus : ventes en léger recul mais résultat en hausse

Le chiffre d’affaires de Gemplus au premier trimestre 2005 affiche un repli de -2,1% à 193,1 millions d’euros, mais il est vrai que le trimestre équivalent en 2004 avait été exceptionnel.

Le groupe affirme toutefois sa progression: le résultat net bondit de 0,3 à 7,2 millions d’euros. Et le résultat d’exploitation affiche une hausse de 111,8% à 7,5 millions d’euros. Les investisseurs apprécieront la progression du taux de marge brute du groupe, qui passe de 31% à 32,1%. Ainsi que la diminution des charges d’exploitation -réalisée en partie, il est vrai, au prix d’une réduction des investissements en R&D… Le secteur des télécoms profite de l’amélioration de la convergence des produits de la téléphonie mobile et des cartes haut de gamme. Le secteur des services financiers s’inscrit en retrait. Enfin celui de l’identité et de la sécurité s’affiche à la hausse. “Le faible recul du chiffre d’affaires, qui reflète une bonne performance sous-jacente, est dû aux ventes exceptionnellement élevées du premier trimestre 2004, et ne modifie en aucune manière nos perspectives favorables pour l’exercice“, a déclaré Alex Mandl, p-dg de Gemplus. Le groupe confirme donc son objectif de progression du chiffre d’affaires, voisine de 10% pour 2005, hors acquisition.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur