Google Books offre deux millions de livres à l’édition de poche

Cloud

Mountain View fait un don conséquent à une société spécialisée dans l’imprimerie expresse de livres de poche. Deux millions d’ouvrages tombés dans le domaine public pourraient retrouver le chemin des librairies.

Google Books qui s’est lancé dans la titanesque création d’une bibliothèque universelle numérique, vient de faire un don de 2 millions d’ouvrages à un éditeur. On Demand Books, la maison mère de l’Expresso Book Machine, a annoncé avoir passé un accord avec le géant du Net. L’éditeur est présent sur plusieurs continents, notamment à l’Université McGill de Montréal et à la bibliothèque d’Alexandrie (Egypte).

Spécialisé dans le livre de poche, l’Expresso Book Machine est capable d’imprimer un ouvrage de 300 pages en 5 minutes à peine. «Cela permettra aux gens d’avoir la copie physique d’un livre même s’il n’y a juste qu’une ou deux autres copies dans une quelconque bibliothèque, ou peut-être même pas du tout», explique Jennie Johnson, porte-parole de Google.

En mettant, ces 2 millions de livres disponibles à partir de sa plate-forme, Mountain View permet à l’éditeur d’élargir son quota de livres disponibles « à la demande ». Les copies seront vendues au prix général de 8 dollars, On Demand Book récoltera 1 dollar pour chaque vente, une autre partie allant à Google, qui a d’ores et déjà promis qu’il la reversera à des œuvres caritatives.

Le directeur général de On Demand Books, Dane Neller, se montre plutôt satisfait de l’accord : «Ce qui est génial, c’est qu’on peut accéder aux classiques et aux auteurs obscurs, et tout ce qu’il y a entre les deux: Shakespeare, Dickens, Twain, Rousseau, Hugo, Balzac… hier on a imprimé un livre sur les feuilles, un autre sur la fabrication des bonbons au début du 20e siècle: c’est ça qui est bien, c’est riche sur tous les sujets…», a-t-il déclaré dans un entretien à l’AFP.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur