Google Books offre deux millions de livres à l’édition de poche

Google Books qui s’est lancé dans la titanesque création d’une bibliothèque universelle numérique, vient de faire un don de 2 millions d’ouvrages à un éditeur. On Demand Books, la maison mère de l’Expresso Book Machine, a annoncé avoir passé un accord avec le géant du Net. L’éditeur est présent sur plusieurs continents, notamment à l’Université McGill de Montréal et à la bibliothèque d’Alexandrie (Egypte).

Spécialisé dans le livre de poche, l’Expresso Book Machine est capable d’imprimer un ouvrage de 300 pages en 5 minutes à peine. «Cela permettra aux gens d’avoir la copie physique d’un livre même s’il n’y a juste qu’une ou deux autres copies dans une quelconque bibliothèque, ou peut-être même pas du tout», explique Jennie Johnson, porte-parole de Google.

En mettant, ces 2 millions de livres disponibles à partir de sa plate-forme, Mountain View permet à l’éditeur d’élargir son quota de livres disponibles « à la demande ». Les copies seront vendues au prix général de 8 dollars, On Demand Book récoltera 1 dollar pour chaque vente, une autre partie allant à Google, qui a d’ores et déjà promis qu’il la reversera à des œuvres caritatives.

Le directeur général de On Demand Books, Dane Neller, se montre plutôt satisfait de l’accord : «Ce qui est génial, c’est qu’on peut accéder aux classiques et aux auteurs obscurs, et tout ce qu’il y a entre les deux: Shakespeare, Dickens, Twain, Rousseau, Hugo, Balzac… hier on a imprimé un livre sur les feuilles, un autre sur la fabrication des bonbons au début du 20e siècle: c’est ça qui est bien, c’est riche sur tous les sujets…», a-t-il déclaré dans un entretien à l’AFP.