Google pourrait prendre 5 % d’AOL -à la barbe de Microsoft

Cloud

Le Wall Street Journal, citant une source proche du dossier, révèle que le moteur de recherche serait en négociations exclusives pour prendre une participation de 5 % dans AOL. En clair, exit Microsoft

En révélant que Google serait en négociation exclusive avec le groupe Time Warner pour prendre une participation de 5 % dans sa filiale Internet AOL, le Wall Street Journal a lancé une nouvelle vague spéculative à la Bourse de New York. L’accord pourrait être conclu dans quelques jours. S’il se confirme, ce sera un véritable camouflet pour Microsoft, que le marché donnait pourtant gagnant dans le projet de rapprochement d’AOL avec un autre acteur majeur de l’univers Internet. En revanche, la prise de participation de Google dans le portail Internet – contre un milliard de dollars – s’inscrirait dans une logique de continuité commerciale, mais aussi de stratégie Internet. En effet, Google est le fournisseur des liens sponsorisés du portail et à ce titre il participe activement à ses revenus. Il devient logique en effet de rapprocher un portail à qui il manque la recherche payante à un service de recherche payante à qui il manque une activité de portail ! Trop centré sur son activité de recherche en ligne, Google se doit d’adopter de nouveaux modèles économiques qui lui serviront de relais de croissance. En s’associant à AOL, il trouve un partenaire particulièrement bien implanté auprès des internautes et pourra expérimenter de nouvelles stratégies. Il s’agira aussi d’affronter le géant Yahoo, tout en se protégeant des projets d’expansion de Microsoft. En effet, si un rapprochement entre AOL et MSN avait lieu, la nouvelle entité occuperait la première place sur le marché Internet. Et cela, Google, mais aussi Time Warner semblent vouloir l’éviter. Les investisseurs ne se sont pas trompés quant à la stratégie du moteur de recherche : le titre Google a atteint un nouveau niveau historique à Wall Street, à 432,50 dollars, avant de terminer la séance de vendredi sur une hausse de 1,8 % à 430,15 dollars.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur