Google s'intéresserait bien à Twitter

Cloud

Mais quel est le modèle économique de ce service de micro-bloging ?

Les rumeurs s’intensifient. Selon le site TechCrunch, qui cite “deux sources différentes proches du dossier“, Google serait actuellement en train de négocier le rachat deTwitter, nouvelle coqueluche de la Toile qui permet aux utilisateurs de rester en contact avec leur réseau d’amis, en permanence, en échangeant des messages de 140 caractères.

Cela fait plusieurs semaines que le Net bruisse de rumeurs en ce sens malgré les démentis répétés de Google. Il faut dire que Twitter commence à se faire un nom, en un an, le nombre de ses utilisateurs a augmenté de 900 % pour atteindre 6 millions de membres actifs. Le service a été ouvert en août 2006.

Comme d’habitude avec ce genre de start-upà succès, les valorisations s’envolent. Lors d’un récent tour de table, bouclé le 13 février dernier, la nouvelle coqueluche du Web 2.0 a été valorisée 250 millions de dollars. Twitter a alors reçu 35 millions de dollars apportés par les fonds Benchmark Capital et Institutional Venture Partners.

“La valeur de Twitter est dans son contenu qui croît au rythme de 6 millions de “tweets” par jour. Les fondateurs du réseau Twitter ont déjà vendu Blogger à Google”rappelle Jeff Mann, du cabinet d’études Gartner.

Reste que Twitter ne génère pas un chiffre d’affaires conséquent et les observateurs se demandent encore quel est le business model de la start-up dont le service est gratuit. Comme Facebook, Twitter a du mal à monétiser son audience. La réussite économique de Twitter est encore à prouver ….

Par ailleurs, en mars dernier, Biz Stone, cofondateur de Twitter, avait indiqué “être impatient de coopérer avec d’autres entreprises, telle Google. Mais il n’envisageait pas une fusion ou une cession de l’entreprise”, souligne l’agence Reuters.

Enfin, on sait que Twitter a refusé en novembre dernier une offre de 500 millions de dollars de la part de Facebook. Autant dire que Google devra donc mettre le prix même si le contexte économique a changé.

D’un autre côté, les spécialistes estiment que l’intégration de Twitter dans Google aurait du sens. Le moteur de recherche en temps réel créé par Twitter pourrait venir renforcer l’offre de Google et ce dernier y apporterait sa force de frappe publicitaire. Affaire à suivre.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur