Guy Jarnac, de la Réunion… : la guerre aux ex-monopoles!

Régulations

A l’hémisphère Sud, le vice-président du Conseil régional de l’ex Ile Bourbon, ne mâche pas ses mots

«

Je ne veux pas qu’aux fossés légués par l’Histoire à l’Ile de la Réunion s’ajoute encore le fossé numérique !» Pour éviter tout creusement, le vice-président du conseil régional de l’île de la Réunion n’hésite pas à prôner «l’imagination au pouvoir chez tous» en mémoire peut-être de son passé dans les radios libres. Guy Jarnac aime à se définir comme un « baroudeur de la politique », avec, comme principal ennemi, France Télécom: l’opérateur historique doit lui sembler manquer d’imagination dans le développement des hauts débits sur l’île… Interpellation publique de l’ART, promesse d’aller jusqu’à Bruxelles pour obtenir gain de cause, le « baroudeur » a le verbe haut. Depuis 1994, date à laquelle il a été nommé conseiller NTIC et audiovisuel auprès du président de la région, il développe les télécommunications de l’île, théâtre de ses rapports tumultueux avec l’ex monopole des télécoms (lire CyberPouvoirs n°5). Depuis 30 ans, Guy Jarnac a délaissé les crus de sa Gironde natale pour le rhum arrangé. Ancré dans la région, marié à une Réunionnaise, il dit vouloir se battre pour «un développement régional, dans lequel la Réunion pourrait être une plate-forme d’excellence, via les nouvelles technologies».


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur