Hitachi va arrêter les petits disques durs

Cloud

Ils ne font plus le poids face aux mémoires flash

Le géant japonais vient d’annoncer son intention de se désengager progressivement du marché des disques durs de 1 et de 1,8 pouce. Ces unités sont majoritairement utilisées pour équiper les baladeurs numériques ou certains téléphones portables. Mais aujourd’hui, les fabricants de ces terminaux privilégient la mémoire flash qui permet pour un coût moindre d’atteindre les mêmes capacités de stockage tout en prenant beaucoup moins d’espace.

Hitachi continuera un temps à fournir ses clients existants mais indique qu’il compte désormais se recentrer sur le marché des disques de 2,5 et de 3,5 pouces, utilisés notamment dans les PC portables.

« Nous n’essayons plus d’amener à nous de nouveaux clients pour nos petits disques durs… et si nous ne gagnons pas de nouveaux clients, notre part de marché risque de se réduire », a déclaré un porte-parole d’Hitachi.

Hitachi est un petit poucet des disques durs de petite taille face aux géants que sont Seagate et Western Digital. Le groupe a livré quelque 560.000 disques durs de 1,8 pouce entre juillet et septembre, soit 2,3% de ses livraisons totales de disques durs. Elle a livré seulement 3.000 disques durs de 1,0 pouce au cours de la même période.

D’ailleurs, après avoir racheté l’unité de disques durs d’IBM pour deux milliards de dollars en 2002, Hitachi a engagé des discussions avec le fonds de capital-risque américain Silver Lake en vue d’une prise de participation de ce dernier dans cette division, avait-on appris en décembre de sources proches du dossier.

Rappelons que Fujitsu a également abandonné ses développements dans les disques de 1,8 pouce pour les mêmes raisons.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur