HP France: les syndicats avalisent le plan de sauvegarde

Cloud

Quatre syndicats sont prêts à signer l’accord sur l’aménagement du temps de travail, préalable à la mise en place du plan de sauvegarde de l’emploi annoncé en 2005

Après plusieurs mois de négociations, la direction d’HP France et les syndicats semblent aujourd’hui parvenus à un accord. La CFTC, la CFE-CGC, la CGT et FO sont prêts à signer l’accord sur l’aménagement du temps de travail (RTT), en contrepartie de la réduction du plan social annoncé par le constructeur informatique en septembre dernier.

Le marché est simple. Les salariés d’HP renoncent aux 35 heures, ils travailleront 216 jours par an contre 206 auparavant. En contrepartie, le groupe ne supprimera “que” 990 postes au lieu des 1.240 annoncés au départ (soit 25% des effectifs français). Rappelons qu’HP a annoncé la suppression de 5.969 emplois en Europe. “Nous nous étions engagés à suivre les résultats de la consultation que nous avons lancée fin février, et selon celle-ci 70% des salariés se sont prononcés pour voter oui à cet accord” a déclaré à l’AFP, Michel Soumet, délégué syndical central CGT de HPF. “La CGT va donc signer cet accord (ARTT) d’autant que la clause qui nous gênait concernant la mise en cause de la 5ème semaine de congés payés a été enlevée” de l’accord, a-t-il ajouté. La direction d’HP France espère terminer le processus à la mi-mai, les premiers départs volontaires prévus dans le plan de sauvegarde de l’emploi étant attendus début juillet, ont indiqué les syndicats à l’AFP.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur