HP France : perspectives au beau fixe et nomination pour 2012

Régulations

Présentant ses vœux à la presse, Gérald Karsenti, P-DG de HP France a expliqué son optimisme pour 2012 et annoncé la nomination d’un nouveau DG pour IPG, Jean-Paul Alibert.

Paris. – ce 19 janvier, HP France présentait ses vœux à la presse – occasion de communiquer quelques chiffres clés. Ambiance plutôt à l’optimisme pour l’année 2012. « Nous ne sentons pas d’atterrissage pour le moment. Mais nous scrutons attentivement le marché, car nous sommes à une période de changements importants », a commencé Gérald Karsenti, PDG de HP France (en poste depuis mi-2011, suite à la promotion d’Yves de Talhouët à l’Europe).

Cinq grands axes stratégiques clés sont fixés : nouveaux usages (prosumérisation), sécurité, management de l’information à l’heure du big data (en s’appuyant sur le rachat d’Autonomy), flexibilité et cloud, et convergence des technologies. Autre indice d’optimisme : la filiale française a planifié le recrutement de 300 personnes en 2012, dont 120 jeunes diplômés.

HP France Gerald Karsenti, pdg
HP France, Gérald Karsenti, pdg

Dans sa communication, HP tient à rappeler qu’il n’y a plus de tergiversations sur son engagement dans le marché des PC, professionnels aussi bien que grand public. « Nous sommes le seul acteur présent sur l’ensemble des business modèles de l’industrie IT ». Et, un peu plus tard, cette affirmation : « HP pèse 127 milliards de dollars : c’est le poids d’IBM en rajoutant le marché du grand public, qui représente environ 20 % de notre chiffre d’affaires ».

HP envisage-t-il de revenir sur les tablettes ? Pascale Dumas, DG de la division PSG – avec un ultrabook, très ‘slim’, dans les mains – a répondu : « Nous allons être l’un des principaux acteurs de l’ultrabook, en collaboration avec Intel et Microsoft ». Et évoquant la Slate 2 sous Windows 7, elle a ajouté « De nouvelles versions sont à venir ».

Une façon de reconnaître qu’Apple est resté, pour l’heure, imbattable. « Mais l’iPad reste un outil de consultation » – un avis contesté par bon nombre de journalistes présents.

Et à propos de webOS,  « un excellent OS », confirmation a été donnée qu’il va être remis à la communauté open source : « C’est un risque pour HP, mais un risque à prendre », a souligné Gérald Karsenti.

Le poids du professionnel

80 % du chiffre d’affaires de HP France est réalisé en entreprise. En 2011, 9 contrats d’infogérance ont été gagnés pour pas moins d’un milliard d’euros de chiffre d’affaires (TCV), dont deux contrats supérieurs à 200 millions d’euros.

Pour 2012, sur le marché des grands comptes en France (estimé à 4,5 milliards de dollars)  HP France prévoit une croissance de +12 % et un point de part de marché en plus, soit 23 %. Environ 60 % du chiffre d’affaires entreprise est réalisé avec 60 clients dits “comptes globaux” (ou mondiaux). Dans ce contexte, Gérald Karsenti a eu beau jeu de rappeler que l’intégration d’EDS, sur le plan des ressources humaines, a été une réussite.

Bruno Buffenoir, DG des ventes ‘global accounts‘ constate quatre leviers qui explique cette dynamique : le ‘lease-back’ (reprise de tout ou partie du parc installé et conversion en crédit-bail),  l’offre de solutions BPO et l’offre de stockage 3Par et, enfin, le décollage des projets ‘cloud’ [« nous voyons de grands projets cloud arriver dans des grands comptes »].

Est-ce que HP songe à une offre cloud ouverte, à la manière de celle d’Amazon EC2 ? « Oui, et c’est déjà fait en partie, notamment pour aider certains clients à créer leur propre cloud », rétorque Gérald Karsenti. HP dispose des ressources requises, dont ses datacenters de Grenoble, L’Isle-d’Abeau, mais aussi Les Ulis et Sophia-Antipolis.  Et l’offre VM on demand‘ en mode ‘burst‘ (débordement) serait assimilable à celle d’Amazon.

___

Jean-Paul Alibert, DG de la division IPG de HP France

Jean-Paul Alibert, qui était depuis 2008, DG de la division Technology Services (dans HP Enterprise Business France) succède, ce 1er février 2012, à Antoine Vivien au poste vice-président, directeur général de la division IPG – Imaging and Printing Group de HP France (solutions de digitalisation et d’impression pour entreprises et particuliers). Diplômé d’ingénierie électronique de l’ESME et titulaire du MBA de l’IAE Paris, il a fait l’essentiel de sa carrière dans le secteur de l’informatique professionnelle. En 1990, il était directeur des opérations d’Impulsion, un éditeur-intégrateur partenaire de HP. En 1993, il a rejoint la direction du groupe industriel Ascom-Elysel. En 1996, il prend la direction de la division Marché Industrie chez Unilog. En 2000, il prend la direction de l’activité Services d’Atos pour trois ans, puis Énergie et Industrie pendant trois ans. En 2006, il rejoint HP pour diriger HP Technology Services (TS), l’activité dédiée au Conseil, à l’Intégration et au Support.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur