HP lance une génération de ‘blade centers’ à faible consommation

Régulations

HP veut se différencier sur le marché des ‘blade centers’ avec la gamme de serveurs ‘lames’ centraux baptisée BladeSystem c-Class

Londres – HP introduit simultanément en Europe et aux Etats-Unis sa nouvelle gamme de ‘blade centers’

BladeSystem c-Class. Le constructeur veut renforcer son avance technologique en proposant un ‘éco-système’ complet autour de son produit. Parmi les nouvelles fonctionnalités figurent une réduction sensible de la consommation d’énergie et des fonctions de virtualisation des adresses systèmes (MAC, medium access control). La nouvelle génération des serveurs blade d’HP vient se placer dans la stratégie ‘Adaptive Infrastructure‘ du constructeur, destinée à réduire les coûts et automatiser, 24 h/24 par 7 jours sur 7, les interventions et la gestion, à l’aide d’un nouveau châssis modulaire qui accueillera des processeurs Intel Xeon Dempsey, bientôt Woodcrest, Itanium 2 et… AMD Opteron. Mais celui-ci n’est que la partie émergée de l’iceberg. HP a en effet organisé sa stratégie autour de sept axes : la réduction de la consommation, le ‘management’, la sécurité, la virtualisation, la mutualisation, l’automatisation et les services. Côté software, HP promet aux utilisateurs de ses BladeSystem c-Class la connaissance permanente des éléments qui composent son infrastructure, la simplification des accès et de son administration, la gestion multi-serveurs. Sans oublier la mesure et la gestion de charge par “watt efficace”. Cet ensemble représente le nouveau modèle économique du constructeur sur ses nouveaux serveurs, dont la durée de vie est programmée jusqu’en 2012. Et les chiffres avancés par HP ont de quoi séduire. Face à des produits concurrents signés IBM ou Dell, la réduction de la consommation d’énergie serait de l’ordre de -40 % (“faire plus en consommant moins“), la réduction des coûts : -41 %, la réduction du coût de gestion -60 % A partir de là, HP affiche ses ambitions, en particulier sur les migration des systèmes, et vise désormais les 25 % de part dans ses ventes mondiale d’ici à fin 2007. Actuellement la part des serveurs ‘lames’ dans ses activités n’est que de 12 %.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur