HP déprécie les actifs de sa division services

Régulations
HP entérine la suppression de 27 000 emplois

En pleine restructuration, le groupe informatique américain HP a annoncé mercredi une dépréciation d’actifs de sa division services de huit milliards de dollars, tout en relevant sa prévision trimestrielle de bénéfice par action.

Le groupe HP a annoncé mercredi déprécier de 8 milliards de dollars les actifs de son activité de services aux entreprises au troisième trimestre de son exercice fiscal 2012, faute de résultats satisfaisants. L’annonce de cette mauvaise nouvelle s’accompagne de la nomination à la tête du département de Mike Nefkens en remplacement de John Visentin sur le départ.

HP plie mais ne rompt pas

Après la vente d’ordinateurs, les services constituent la seconde source de revenus pour Hewlett-Packard. Toutefois, la charge exceptionnelle de 8 milliards de dollars témoigne des difficultés rencontrées par HP sur ce segment face à son rival IBM, ainsi que des répercussions liées à l’acquisition en 2008 d’EDS pour la somme de 13,9 milliards de dollars.

L’intégration de la société de services informatiques s’était soldée par la suppression d’environ 25 000 emplois chez HP. Le groupe aujourd’hui présidé par Meg Whitman a signalé en mai supprimer 27 000 postes supplémentaires d’ici à 2014.

Hausse du titre

Pour faire face à la progression rapide de son plan de réduction d’effectifs et à l’augmentation du nombre de départs en retraite anticipée, le premier vendeur de PC au niveau mondial a également décidé de réviser à la hausse sa prévision de charge de restructuration avant impôts. Désormais, HP table sur une charge de restructuration comprise entre 1,5 et 1,7 milliard de dollars au troisième trimestre, contre un milliard précédemment.

Dans ce contexte, HP devrait publier d’ici la fin du mois d’août sa plus importante perte nette trimestrielle, environ 9 milliards de dollars. Toutefois, en relevant hier sa prévision de bénéfice par action hors éléments exceptionnels d’environ 1 dollar, contre 94 à 97 cents envisagés précédemment, le groupe informatique américain a vu son action gagner 2,4 % à 19,41 dollars au New York Stock Exchange.


Voir aussi
Dossier Silicon.fr – HP Discover 2012, HP en manque de visions


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur