IBM acquiert Ascential (2): quel contexte stratégique?

Cloud

Michel Granger, directeur marketing Europe de l’Ouest d’IBM Software, replace le projet d’acquisition d’Ascential dans la stratégie logicielle de Big Blue

Depuis 2001, IBM a réalisé huit acquisitions“, rappelle Michel Granger. Le directeur marketing Europe de l’Ouest d’IBM Software a resitué ce projet de rachat d’Ascential dans le contexte de la stratégie du géant de l’informatique. Ascential, éditeur de progiciels d’intégration de données, c’est d’abord un partenaire de longue date d’IBM, qui a réalisé en 2004 un chiffre d’affaires de 272 millions de dollars en progression de 46%, et dont l’offre vient compléter celle de Big Blue. Spécialiste de l’intégration de données, les progiciels d’Ascential ne viennent-il pas marcher sur les platebandes de WebSphere ? “WebSphere est une solution adaptée à l’intégration des applications (EAI) et des processus métier. Mais il lui manque l’intégration de données“. Le rachat d’Ascential va donc venir renforcer l’offre de plus en plus forte d’IBM en Business Intelligence, et repositionner le géant des data comme leader de ce marché. Un marché qui devrait représenter un chiffre d’affaires de 14 milliards de dollars en 2008. “Ascential est complémentaire de WebSphere ; nous pourrons traiter les problèmes de bout en bout, applications, processus et données (?) et répondre aux demandes de nos clients“. L’offre ‘software‘ d’IBM est organisée autour de cinq marques. Car, tient à nous le rappeler Michel Granger, “Nous ne vendons pas IBM comme une marque“. WebSphere pour les applications et l’intégration ; Lotus pour les utilisateurs et l’espace de collaboration ; Tivoli pour l’administration, la sécurité et le stockage ; Rational pour les processus de développement ; et DB2 Information Management pour la gestion des données. L’acquisition d’Ascential vient donc renforcer l’offre d’IBM sur deux de ses marques : WebSphere, nous l’avons évoqué, mais aussi la gestion de données, en parallèle à DB2, et en compatibilité avec des données en provenance d’environnements IBM et non IBM. “Nos acquisitions nous permettent de rationaliser notre approche Middleware et notre stratégie SOA (services oriented architecture). Ascential nous apporte l’ETL – extract, transform & load“. Il reste que les ambitions d’IBM avec Ascential sont claires : “C’est un très gros rachat, qui nous repositionne en leader sur le marché de la Business Intelligence“. Il sera intéressant de noter les réactions des concurrents d’Ascential, en particulier celles d’Informatica, qui se veut leader du marché de l’intégration de données dans l’environnement IBM.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur