IBM automatise stockage, gestion d’ incidents, ‘patching’…

Régulations

Sous l’ombrelle de Tivoli, Big Blue introduit une série de logiciels automates : gestion du stockage, gestion des incidents, mise en production des versions et des ‘patchs’…

L’avantage, pour les entreprises? ”

Mieux contrôler et sécuriser leur infrastructure et mieux maîtriser leurs coûts d’exploitation“. Ces nouveaux logiciels et services ont été conçus à partir de standards ouverts. Disponibles pour le 30 juin 2006, ils se composent de deux offres: –IBM Tivoli CCMD ou Change and Configuration Management Database : c’est une plate-forme logicielle d’intégration de solutions de type « IT Service Management ». Elle cartographie automatiquement le système d’information, ce qui permet : . de découvrir les serveurs matériels, les dispositifs de stockage, les composants réseau, les applications, les serveurs logiciels et les bases de données. . d’analyser les relations et les dépendances entre les différents composants logiciels et matériels. Ce logiciel est associé aux gestionnaires de processus. “Les utilisateurs n’ont plus à concevoir leurs processus de manière isolée. La collaboration et le partage de données entre les différentes disciplines de l’informatique deviennent beaucoup plus faciles“. Le produit inclut un moteur de « workflow » qui permet d’exécuter les processus informatiques modélisés avec les « Process Managers ». – IBM Tivoli Availability Process Manager: il analyse l’impact des incidents et des problèmes de performances sur le système d’information. “Ce qui permet d’assurer la continuité de service en cas d’incident et de revenir à la situation normale le plus rapidement possible.” Un premier gestionnaire de processus pour le « Capacity Management » sera lancé ce deuxième trimestre 2006. Ces produits sont conformes aux recommandations de ITIL (IT Infrastructure Library -standard de description des processus informatiques).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur