IBM rend ses serveurs Unix encore plus accessibles

Régulations

IBM continue de chercher à abaisser le ticket d’entrée du marché Unix et annonce un eServer sous processeur Power5 à moins de 4.000 dollars

On peut s’affirmer chef de file du mouvement Linux et Open Source, et continuer d’alimenter un marché particulièrement rémunérateur, celui d’Unix. La stratégie d’IBM n’a rien d’ambiguë, le géant de l’informatique mise sur les deux mondes proches et s’y nourrit !

L’annonce par IBM de l’eServer p5 510, serveur sous Power5 dont le prix démarre à moins de 4.000 dollars, entre donc dans cette stratégie de maintient d’une offre Unix. Avec des arguments, en particulier sur le prix, destinés à séduire les entreprises qui restent attirées par les solutions Unix. L’eServer p5 510 supporte la technologie Virtualization Engine, ainsi que les capacité de Micro Partitioning, qui selon IBM présentent un avantage face aux produits concurrents signés HP ou Sun. IBM vise plus particulièrement les secteurs de la banque et des services financiers, du commerce de détail, et de la santé. La capacité d’exécuter et de gérer des applications de branches répliquées représente un atout pour le constructeur. “Si un utilisateur de plusieurs systèmes sous Linux veut les consolider sous un seul système et/ou les combiner avec un système Unix de taille industrielle, nous pensons que notre système leur permet de le faire d’une manière abordable et à leur propre rythme“, a déclaré Jeff Howard, directeur du programme pSeries d’IBM. Mais la politique d’IBM avec ses dernières annonces est très clairement d’occuper un terrain sur lequel HP et Sun l’ont largement précédé. Depuis deux ans, IBM semblait en effet se concentrer sur les systèmes de milieu ou de haut de gamme. “C’est notre sixième système sous Power5 que nous annonçons à moins de 10.000 dollars sur les derniers six mois. C’est réellement la démonstration du sérieux de notre présence sur le marché de l’entrée de gamme et de notre volonté de prendre des parts à HP et Sun“. Proposé à 3.967 dollars, le premier modèle eServer p5 510 disposera d’un Power5 à 1,5 Ghz, d’une mémoire de 512Mo, et d’un disque dur 40Go. Il supportera AIX, l’Unix d’IBM, en version 5.2 et 5.3. Sans oublier SuSE Linux Enterprise Server 9 et Red Hat Linux Enterprise AS 3.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur