IBM s'apprête à annoncer un processeur 'mainframe', transversal, e-CLipz

Cloud

Dans les prochains jours, Big Blue devrait lever le voile sur un nouveau processeur et une nouvelle référence de mainframe (« Z 6 »), à base de technologie Power 6 …

IBM devrait annoncer un nouveau processeur vraisemblablement développé sur la base du Power 6. Il serait dénommé « e-CLipz » (« enhanced Core Logic for i, p and z »).

L’événement important, c’est le « z » : un nouveau mainframe devrait être introduit sur cette base, doté d’évolutions diverses.

Il est notamment question d’une architecture « z6 » (pour succéder à la z9, l’architecture mainframe actuelle, ce qui laisse à penser que la base du processeur serait celle du Power 6).

Depuis quelques années, IBM entreprend de consolider ses différentes lignes de matériels propriétaires sur des briques technologiques communes. L’idée est d’avoir le maximum de constituants en commun entre les lignes ‘p’ (serveurs Unix), ‘i’ (les ex AS400) et ‘z’ (les mainframes). Le but étant bien sûr que cette mutualisation fasse baisser les coûts au moment où Intel, lui, dispose de volumes écoulés autrement plus importants pour ses processeurs de serveurs.

Par construction, d’ailleurs, on remarque que la x-Series d’IBM (à base x-86) est bien évidemment en dehors de tout ce mouvement de consolidation. Cet aspect inévitable (?) fait d’ailleurs beaucoup jaser sur un abandon possible à la façon Lenovo…-ce qui, à l’heure actuelle, semble fort peu probable..

[Pas si inévitable que cela si l’on sait qu’IBM dispose aussi d’une émulation x-86 sur Power, qui semble restée dans les cartons]…

Les lignes des serveurs ‘p’ et ‘i’ reposaient déjà sur une base de processeurs commune – la série z étant à part.

Ainsi donc IBM aura enfin intégré toute sa famille non x-86 sur une base de processeurs « maison ». Si l’on ajoute à cela le fait qu’IBM possède de bons outils de virtualisation proches du matériel, on voit tout l’intérêt pour lui et accessoirement aussi pour ses clients, si la baisse des coûts se traduit en baisse de prix.

Il reste alors une question importante: les ratios prix/performances et surtout leurs améliorations au fil du temps, seront-ils alors les mêmes sur les trois gammes ? Comment IBM fera-t-il pour les différencier ? Y aura-t-il des effets sur les valeurs résiduelles mainframe (si le mainframe peut devenir un AS400, où est la spécificité ?). Toutes ces questions ainsi que d’autres relatives à la politique marketing d’IBM pourraient ainsi trouver réponse…

(*) avec la contribution de Duquesne Research


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur