Infineon cède son activité des ‘biopuces’: à qui donc?

Cloud

Le fabricant allemand de semiconducteurs Infineon confirme sa stratégie de cession de ses actifs non stratégiques. Il cède son activité de biopuces, sans en révéler l’acquéreur

Un porte-parole d’Infineon a confirmé les informations publiées par le

Frankfurter Allgemeine Zeitung sur la cession de son activité biopuces. Une vente qui ne surprend pas, le groupe allemand a adopté une stratégie de cession de ses unités non stratégiques. En revanche, selon le quotidien, ce serait Siemens qui aurait repris l’activité d’Infineon, à savoir les brevets, les laboratoires et les salariés, sans que le montant de la transaction ait été évoqué. Toutes informations que le porte-parole du groupe a refusé de confirmer. “Nous avons vendu l’activité mais nous ne pouvons pas dire à qui“. On s’interroge donc sur l’inconnu qui a repris l’activité biopuces du groupe allemand ? Elle pourrait cependant, et très logiquement, intégrer la branche médicale pour les diagnostics de Siemens. Les puces d’Infineon permettent en effet d’identifier en un temps record un grand nombre de gènes ou de protéines par comparaisons électroniques.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur