Infogrames en repli, sans surprise

Cloud

Le deuxième éditeur mondial de jeux vidéo améliore sa situation financière sur l’exercice 2004/2005, mais affiche un recul de son chiffe d’affaires

Sur son exercice 2004/2005, clos au 31 mars, Infogrames a ramené son niveau d’endettement en dessous de la barre des 200 millions d’euros, avec un ratio endettement sur fonds propres ramené à 1. Sur l’exercice précédant, l’endettement du groupe avait atteint les 313,3 millions d’euros, pour un ratio de 2,9 !

C’est rassurant pour l’avenir du deuxième éditeur mondial de jeux vidéo (après le géant américain Electronic Arts), mais la santé financière du groupe reste fragile. D’autant que sur un marché de transition, qui attend l’arrivée de la prochaine génération des consoles – PlayStation 3 et XBox 2 ? les ventes tendent à se compresser, hormis la publication de quelques gros titres. Ainsi, le chiffre d’affaires d’Infogrames a reculé de -10,9% sur l’exercice, à 624,2 millions d’euros, sans prendre en compte l’effet de change qui abaisse ce résultat de 22 millions. L’éditeur souligne la progression de sa pénétration sur le marché leader, la PlayStation 2 de Sony, qui représente 43% du chiffre d’affaires de l’exercice. Certes, Infogrames surfe sur la position largement dominatrice de la console de Sony, mais avec en corollaire une forte dépendance ! Pour l’exercice en cours, Infogrames se veut rassurant sur l’évolution de sa rentabilité, et confirme son objectif de résultat d’exploitation positif pour 20 millions d’euros.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur