Intel équipera bien les Apple dès 2006

Régulations

Promis juré, dixit Steve Jobs

Le patron d’Apple a profité de l’Apple Expo qui a ouvert ses portes ce mardi à Paris pour confirmer le lancement de Mac dotés de processeurs Intel dès juin 2006.

“Nous sommes sur la bonne voie pour y parvenir”, a-t-il déclaré. Déjà, il y a quelques mois, Apple a présenté des Macintosh dotés de puces Intel. En juin dernier, Apple avait créé la sensation en annonçant qu’il abandonnait son fournisseur historique IBM au profit d’Intel. La raison? “Intel présentait des lignes directrices plus encourageantes, pour les marchés qu’Apple couvre.” IBM aurait manqué le créneau pour le G5, ce qui signifie qu’il ne pouvait pas l’intégrer dans le PowerBook. Pourquoi cette transition vers Intel? “Parce que nous voulons fabriquer les meilleurs ordinateurs possibles pour nos clients.” Le choix de puces Intel permettra à Apple d’espérer que ses futurs Macintosh pourront rivaliser, en termes de performances et de prix, avec les PC d’autres grands constructeurs, à commencer par Dell. Surtout, les tarifs d’Apple, souvent supérieurs à ceux de ses concurrents à performances comparables, pourront baisser grâce à la part importante que prend Intel au financement des campagnes de marketing et de publicité de ses clients constructeurs. Pour Intel, l’adjonction du nom d’Apple à la liste de ses clients constitue une victoire prestigieuse, étant donné l’image d’innovation et l’influence du concepteur de l’iPod sur les tendances du secteur. Pour IBM, en revanche, une telle décision représente une quasi-catastrophe pour l’activité de microprocesseurs du groupe. Même si Big Blue a décroché ces derniers mois de beaux contrats, notamment avec Nintendo et Sony pour équiper leurs futures consoles de jeu vidéo de nouvelle génération.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur