Intel revient à la Dram

Régulations

L’américain avait abandonné le secteur des mémoires vives en 1986 à cause des japonais. Il pourrait y revenir, grâce à un japonais.

Les mémoires vives Dram (utilisés dans tous les PC) avaient fait la fortune d’Intel. Mais face à la concurrence asiatique, le fabricant américain avait dû se retirer en 1986. Aujourd’hui, il semblerait qu’Intel revienne à ses premiers amours puisqu’il aurait l’intention d’investir dans le japonais Elpidia.

Ce fabricant japonais de mémoires (contrôlé par Nec et Hitachi) est au bord de la faillite avec une part de marché en chute libre (environ 6% en 2002). L’entrée d’Intel dans le capital du japonais devient donc de plus en plus probable, notamment pour permettre à Elpidia de finir l’année. Néanmoins, la part de l’américain resterait minoritaire. Avec un tel partenaire, Elpidia pourrait faire parti du “top 5” des fabricants de mémoires Dram derrière le coréen Samsung. Mais selon les analystes, cette bouffée d’oxygène ne serait que provisoire même si Intel met largement la main à la poche.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur