iPhone : des ventes finalement décevantes ?

Régulations

La déconvenue est venue de l’unique distributeur de l’iPhone, AT&T, dont
les chiffres de ventes sont loin de correspondre à ce qui a été annoncé?

AT&T a indiqué que ‘seulement’ 146.000 clients ont souscrit à une offre iPhone lors des deux premiers jours de commercialisation (29 et 30 juin).

Les chiffres fournis par AT&T, le géant historique américain des télécoms et unique distributeur de l’iPhone, viennent sérieusement relativiser les élans qu’avaient soulevé les médias après le lancement du téléphone baladeur numérique d’Apple?

500.000 iPhone vendus au cours des deux premiers jours de distribution, 400.000 selon les estimations les plus pessimistes, avions-nous publié à l’époque sur la foi des analystes. A l’énoncé de ces chiffres, Apple pouvait légitimement se féliciter du succès de son appareil.

Sauf qu’AT&T vient de révéler que les ventes d’iPhone ont été trois fois moindres que les premiers chiffres largement diffusés. Pire, ces mêmes analystes évoquent aujourd’hui un ‘déclin significatif‘ des ventes d’iPhone ces derniers jours?

Certes, Apple et AT&T ont immédiatement séduit près de 150.000 amateurs de technologies et/ou de gadgets, ce qui n’est déjà pas si mal. Mais on est loin du succès annoncé? De quoi ‘désappointer‘ les analystes comme les investisseurs, et faire plonger le titre Apple à Wall Street !

De quoi également rappeler qu’on ne vend pas un iPhone comme un iPod, et qu’Apple va devoir affronter les géants de la téléphonie s’il veut confirmer un succès qui ne semble pas l’être tant que cela?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur