Italie : la mode techno fait son show

Régulations

Le vêtement technologique de demain répond à la fois aux exigences de la ménagère et aux délires de la science fiction

Ce mois-ci, mille innovations défilent au salon de la mode et de la technologie de Florence.

Le magazine Panorama se fait l’écho de deux d’entre elles en particulier. Un système mis au point par le centre de recherche de Biella, par exemple, permet de réduire les boulettes qui se créent sur la laine, au bout de quelques lavages. Pour ce faire, le tissu est inséré dans une machine où l’on fait le vide. Puis, un gaz est inséré, qui se solidifie et constitue une mince couche de protection, de quelques nanomètres d’épaisseur. Des chercheurs napolitains, eux, ont réalisé un tissu supposé absorber les odeurs, grâce à l’intégration d’une molécule qui les emprisonne. Le développement des nanotechnologies permet ces innovations, qui modifient les caractéristiques des tissus. Et, par ailleurs, la miniaturisation des accessoires électroniques rend possible de les insérer dans le vêtement. Techno warrior L’une des références en la matière, rappelle l’hebdomadaire italien, reste le Futur Warrior 2025, un projet des chercheurs militaires américains. Ce soldat du futur dispose d’un uniforme qui cumule les deux avancées technologiques : sa tenue contrôle son état de santé, communique sa position à la base, mais également, le protège des radiations, des balles ou des attaques chimiques. Pour l’instant, les modestes citoyens de 2006, peuvent endosser la veste conçue par Burton et Motorola (en photo) et skier en écoutant leur Ipod ou en téléphonant.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur