Kazaa débourse 100 millions de dollars pour en finir avec ses litiges

Régulations

Cette somme sera versée aux représentants des Majors

Kazaa, la célèbre plate-forme d’échange de fichiers en peer-to-peer veut définitivement tourner la page de l’illégalité. Déjà, Sharman Networks, l’éditeur de logiciel avait accepté il y a plusieurs mois de ne proposer que des fichiers respectant les droits d’auteur grâce à un système de filtres.

Aujourd’hui, Kazaa veut en finir avec les différentes poursuites instruites contre lui dans le monde. Et pour faire simple, l’éditeur a décidé de verser 100 millions de dollars aux principales Majors du disque afin qu’ils retirent leurs plaintes, notamment en Australie ou aux Etats-Unis. Il s’est également engagé à mettre en place concrètement des filtres puissants qui ne laisseront pas passer les fichiers illégaux et de se tourner vers un modèle payant. Kazaa veut donc se refaire une virginité et attaquer “proprement” le marché de la musique en ligne à l’image de Napster. Les deux plates-formes ont donc tourné le dos au côté obcur de la force, non du marché…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur