Kodak encore et toujours dans le rouge

Cloud

Le groupe américain creuse ses pertes

Rien n’y fait. La lourde restructuration du groupe, son virage vers le tout numérique, la suppression de 25.000 emplois ne suffisent pas à inverser la tendance. Kodak creuse encore ses pertes.

Le groupe affiche au deuxième trimestre une perte de 282 millions de dollars, soit 98 cents par action, contre 155 millions (54 cents) un an auparavant. Il explique ce creusement par 214 millions de dollars de charges de restructuration et par la hausse des prix de l’argent utilisé dans les pellicules. Hors charges exceptionnelles de restructuration entre autres, la perte revient à 19 cents par action, à comparer au bénéfice de 22 cents donné par le consensus de Reuters Estimates. Le chiffre d’affaires a baissé de 9% à 3,36 milliards de dollars, plombé notamment par des ventes de pellicules médiocres. Eastman Kodak a confirmé néanmoins ses objectifs pour 2006. Le groupe prévoit un résultat opérationnel compris entre 350 et 450 millions de dollars dans les activités numériques. Par ailleurs, Kodak a annoncé le transfert de la production d’appareils photonumériques chez Flextronics International.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur