La Banque d’Irlande dédommagerait les victimes de ‘phishing’

Cloud

L’institution aurait décidé de faire un chèque de 160.000 euros à répartir entre toutes les victimes déclarées. Mais jusqu’à quand?

En matière de ‘phishing’ ou “hameçonnage”, le remboursement n’est pas toujours une réalité. Les institutions bancaires sont la plupart du temps incapables d’estimer le montant du préjudice.

La Banque nationale d’Irlande a fait marche arrière et a accepté de faire un geste: elle va rembourser les victimes d’un récent “scam”, prenant à contre-pied sa précédente décision de ne procéder à aucun dédommagement.

Au départ, la banque avait fermement rejeté l’idée d’un remboursement, pour un montant estimé à 160.000 euros. Pourtant, selon le Irish Independent, elle a soudainement changé d’opinion.

L’information, qui est rapportée par nos confrères de Silicon.com, n’a pas été confirmée par la banque. Cette dernière a simplement publié sur son site une note sous la forme d’un avertissement pour prévenir des risques liés à cette pratique de piratage très en vogue sur la Toile.

On peut lire dans ce communiqué : “La Banque d’Irlande est au courant de la circulation d’e-mails frauduleux qui se font passer pour des messages originaux. La banque ne peut toutefois pas discuter de ce problème avec les clients qui ont reçu et répondu à ce courriel”

Les neuf clients qui ont perdu de l’argent suite à cette arnaque (ceux qui ont répondu) ont, à la lecture de ce communiqué, immédiatement menacé de poursuivre la banque en justice s’ils n’obtenaient pas un remboursement. Une menace payante puisqu’ils vont tous être dédommagés.

Seulement, en conséquence, les experts craignent une recrudescence de ces délits d'”hameçonnage”; les pirates pourraient se sentir encouragés par l’attitude conciliante de la Banque nationale et par une baisse de vigilance chez les clients, puisque ceux-ci peuvent se croire assurés d’obtenir un remboursement en bonne et due forme.

Pour éviter cela, il y a fort à parier que les banques vont mettre en place des procédures qui réaffirmeront la responsabilité des clients.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur