La Bourse a hésité sur l’OPA de France Télécom sur Wanadoo

Cloud

L’OPA de France Télécom pour le rachat des minoritaires de sa filiale Wanadoo a enflammé la Bourse de Paris, qui pourtant termine sur une note négative avec le recul de l’opérateur historique

Avant l’ouverture de la séance de ce lundi 23 février 2004,

France Télécom a mis fin à plusieurs semaines de spéculations sur le rachat des minoritaires de sa filiale Internet Wanadoo. L’opérateur historique a annoncé son offre de rachat pour environ 3,9 milliards d’euros en actions et en numéraire. L’annonce a enflammé la Bourse de Paris, environ 100 millions de titres Wanadoo ont été échangés pour plus d’un milliard d’euros, un record! Le titre Wanadoo gagne 15,48%, à 8,73 euros, proches de sa valeur d’offre. Il est suivi par Equant, autre filiale qui profite de la perspective d’être lui-même racheté par sa maison mère pour gagner 4,24%. La Bourse puise donc son actualité dans les fusions et acquisitions qui l’alimentent, soit en réel, soit en rumeurs. Par contre, à la Bourse de Paris, la progression de Wanadoo n’a pu compenser le recul de France Telecom. Le CAC40 fait du surplace avec un repli de 0,06% à 3.731,15 points. Le reste de l’actualité boursière française est resté particulièrement plat, FT et Wanadoo ayant phagocyté l’attention des opérateurs. Jusqu’au dollar qui se stabilise, 1,2567 dollar pour un euro. La Bourse de New York a accentué son recul lundi sous l’effet des prises de bénéfices. Le Dow Jones se replie de 0,09% à 10.609,62 points. Mais ce sont surtout les valeurs technologiques qui déçoivent, le Nasdaq revenant presque à son niveau du début de l’année avec une chute de 1,49% à 2.007,52 points. l’inquiétude est venue d’Intel qui a révélé qu’une enquête a été diligentée par le fisc américain sur sa comptabilité, et en particulier sur ses bilans financiers 1999 et 2000. Le numéro un mondial des microprocesseurs a indiqué à la Sec qu’il aurait probablement à verser 600 millions de dollars sur un gain indûment lié à des ventes à l’export.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur