La Chine lance son réseau 3G: un marché de 12 mds$

Régulations

Le premier marché mondial en terme d’abonnés va déployer un réseau avec sa propre norme nationale TD-SCDMA

Equipementiers télécoms et fabricants du monde entier peuvent commencer à saliver. La Chine a officiellement décidé de lancer la construction d’un réseau 3G. Montant probable du marché: 12 milliards de dollars.

Mais, fidèle à ses traditions, l’Empire du Milieu entend déployer son propre standard, testé depuis plusieurs mois, le TD-SCDMA. Il s’agit de positionner le pays comme une source de nouvelles technologies (et pas seulement comme un acheteur) et surtout de lui éviter de verser des droits sur les technologies adoptées aux Etats-Unis et en Europe. “Le ministère chinois de l’information (…) a établi (…) le TD-SCDMA comme norme technologique nationale pour l’industrie des télécommunications. La technologie est déjà mûre et prête pour que les fabricants débutent la production (…) Un réseau autonome TD-SCDMA sera construit pour cette technologie maison”, explique une dépêche de l’agence Chine nouvelle. Le pays est pressé car il est tenu de mettre en place son réseau 3G de données à temps pour les Jeux olympiques de 2008 à Pékin. Les premières licences devraient être proposées cette année. Les industriels occidentaux espèrent que cette urgence leur profitera. D’ailleurs, nombre d’entre-eux comme Ericsson, Motorola, Nokia, Siemens ont investi dans la norme TD-SCDMA et noué des alliances avec des entreprises et le gouvernement chinois. Pour autant, le standard chinois est-il au point? En juin dernier, le quotidien China Daily, citant une source proche du secteur, révélait que les puces développées pour la technologie TD-SCDMA ne seraient guère efficaces pour certaines applications 3G, comme le téléchargement de fichiers musicaux ou la vidéo-conférence.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur