La Chine rejoint l’OSDL Linux

Régulations

Le Beijing Software Testing Center, plus importante organisation gouvernementale chinoise en matière de développement logiciel, a confirmé son adhésion à l’Open Source Development Labs

Le Beijing Software Testing Center (BSTC) a été créé en 2002 par la Commission des Sciences et Technologies et l’Institut de la Qualité et Inspection des Produits, deux organisations gouvernementales de Chine populaire.

Le rôle du BSTC est de fournir et réguler les contrôles de qualité afin d’accélérer le développement des exportations de l’industrie chinoise du logiciel. Or, la politique de la Chine en matière de logiciels est d’assurer son indépendance en profitant des solutions à moindre coût, d’où la volonté affichée du gouvernement chinois de promouvoir Linux. Dans le monde Linux, l’OSDL est un consortium à but non lucratif qui milite pour l’adoption de Linux. En son sein, on retrouve des acteurs majeurs du marché, comme Cisco Systems, Computer Associates, Dell, Hewlett-Packard, IBM, NEC, Red Hat, Sun Microsystems, Novell-SuSE Linux ou Unilever… Et aujourd’hui la Chine s’y joint, représentée par une émanation de son gouvernement.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur