La dématérialisation progresse sur le marché français

Cloud

Écologique et source de gains financiers importants, la dématérialisation convainc de plus en plus de professionnels

b-process, un acteur majeur de la facture électronique, dévoile son baromètre 2008 de la dématérialisation.

La société a participé à l’émission de plus de 95 millions de factures au format électronique en 2008, contre 65 millions en 2007 (et moins de 40 millions en 2006). Cela représente une hausse de 46 %, avec un montant de transactions de 53 milliards d’euros.

Un des enjeux importants de la dématérialisation est d’ordre écologique : les factures dématérialisées par b-process en 2008 représentent ainsi 2.375 tonnes de papier, soit 807,5 tonnes de CO² et 29.363 arbres. Ceci prend en compte l’impression de la facture et de sa copie, un double archivage et une enveloppe timbrée. Notez que les processus ‘semi-dématérialisés’ (une impression, une enveloppe timbrée et un archivage électronique) permettent déjà de réaliser des économies substantielles.

“Outre les enjeux environnementaux, de nombreux autres enjeux stratégiques entrent en compte, tels que l’augmentation des volumes traités automatiquement et le gain de productivité qui en résulte, le partage de l’information de manière sûre et la sécurisation des procédures comptables” explique Alexis Renard, président de b-process.

Bien géré, un processus de dématérialisation permet donc de générer des économies importantes, aussi bien en terme de matières premières que de gain de productivité. Le marché est toutefois loin d’être saturé. b-process estime que seuls 5 % des factures émises en France sont dématérialisées. Notre pays n’accuse toutefois aucun retard dans ce domaine… bien au contraire.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur