La Poste lance le ‘cyberkiosque’

Régulations

Cette borne haut débit, installée dans les communes, permettra d’avoir accès à des services en ligne

Si tu ne viens pas à l’Internet, l’Internet viendra à toi. Telle pourrait être la philosophie du gouvernement qui multiplie depuis peu les initiatives pour réduire la fracture numérique dans notre pays.

Après le PC portable à 1 euro pour les étudiants, l’Etat, via la Poste, a présenté le “cyberkiosque”, une borne haut débit interactive qui seront installées dans les communes qui le désirent. Cette borne permettra aux habitants d’accéder gratuitement à des services publics en ligne, dont certains équipés de visioconférence, à Internet et aux messageries électroniques. L’accès et la navigation seront gratuits pour les usagers, à charge pour la collectivité de définir le périmètre des contenus accessibles depuis la borne. Par ailleurs, cette borne dispose également d’une antenne Wi-Fi, permettant l’accès l’internet sans-fil. Elle fait donc office de borne Wi-Fi dans un rayon de 150 mètres, et peut connecter ainsi, d’autres bâtiments publics situés dans ce périmètre. La borne peut être raccordée à du haut débit ADSL, là où le territoire est déjà équipé. Pour les communes ne disposant pas de l’ADSL, le cyberkiosque utilise une liaison satellite. La Poste assure les prestations associées : installation de la borne, maintenance, personnalisation des contenus proposés. Néanmoins, le prix du cyberkiosque risque de refroidir pas mal de maires. Surtout pour les villes exclues de l’ADSL, c’est à dire celles visées en priorité par ces bornes… Le cyberkiosque, ses prestations et sa connexion satellite coûtent entre 20.000 et 25.000 euros, précise-t-on à La Poste. Si la commune retient l’ADSL, à charge pour elle de choisir son fournisseur d’accès internet.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur