La PS3 de Sony coûtera 499 euros et sortira en novembre

Régulations

Deux versions seront proposées. Les experts estiment que Sony va asseoir sa domination sur le marché

Les hostilités commencent enfin ! Sony a profité de l’ouverture prochaine (ce mardi) du salon E3 de Los Angeles (Electronic Entertainment Expo), la grand-messe du jeu vidéo mondial, pour officialiser le lancement et le prix de sa très attendue console de salon de dernière génération, la PlayStation 3.

L’enjeu est énorme. Le marché est évalué à 30 milliards de dollars en 2006 et Sony entend renouveler le succès planétaire de sa PlayStation 2: 100 millions d’unités vendues dans le monde en six ans, plus d’un milliard de jeux. Pour autant, cette fois, le japonais est en retard puisque son concurrent Microsoft est déjà présent depuis fin 2005 avec sa Xbox 360. Selon les analystes, les ventes de la dernière née de Redmond se seraient élevées à 1,3 million d’exemplaires. Mais Sony pourrait vite s’imposer à nouveau avec une machine très attendue dont on connaît enfin le prix et les spécificités finales. La PlayStation 3 ne sera pas donnée. Elle sera commercialisée 499 dollars aux USA et 499 euros en Europe en novembre. Elle sera disponible le 11 novembre au Japon (20 euros moins chère) et le 17 novembre dans le reste du monde. Le modèle à 499 euros sera doté d’un disque dur de 20 Go. Mais Sony lancera un autre modèle équipé d’un disque dur de 60 Go, au prix de 599 euros qui offrira d’autres avantages comme une sortie HDMI et un port Memorystick. Mais malgré un prix important, la machine de Sony a de quoi séduire. Equipée de lecteurs de DVD Blu-ray, d’une connexion Ethernet (Wi-Fi pour la version à 599 euros) et du très prometteur processeur Cell, elle sera par ailleurs livrée avec une manette de jeu sans fil. Ce que personne ne semblait attendre. Le pad intégrera également un capteur de mouvement permettant de reproduire à l’écran les gestes du joueur. Autant d’éléments qui plaisent aux observateurs et analystes malgré le retard de cette console qui devait initialement sortir en mai. Michael Pachter, analyste chez Wedbush, a souligné à Reuters que ce prix était compétitif et que la manette sans fil inciterait les joueurs à attendre la PS3 plutôt que d’acquérir les Xbox 360 de Microsoft disponibles depuis l’année dernière. “Je crois que Sony va botter l’arrière train de Microsoft”, a-t-il dit. Reste maintenant à connaître la contre-attaque de Nintendo avec sa console Wii qui devrait être dévoilée ce mardi soir.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur