La Silicon Valley migre à…Taïwan?

Cloud

Plus de 100 compagnies entrent en Bourse à Taïwan, contre 9 à San Francisco Bay! Taïwan, qui s’affiche comme nouveau paradis des ‘venture capitalists’, attire les jeunes pousses de la Silicon Valley

Assisterions-nous au lent déclin de l’empire technologique américain?!

Après l’off-shoring (création d’emplois hors du pays) et la mise en cause de l’enseignement technologique – l’Amérique qui ne produit plus de cerveaux et laisse partir ses ressources vers l’Asie ? la montée des empires technologiques sur le mode Samsung et l’ouverture de la Chine futur premier marché mondial, c’est au tour des IPO, les entrées en Bourse, de quitter le sol américain au profit de l’Asie. Il faut dire que Taïwan en particulier recèle une réalité économique qui ne peut qu’attirer les jeunes pouces, leurs fondateurs, mais aussi leurs salariés. En effet, depuis le début 2003, plus de 100 compagnies ont lancé leur IPO et rencontré l’appui des investisseurs et ‘venture capitalists‘. Dans le même temps, 9 sociétés localisées dans la Silicon Valley ont réalisé la même opération à San Francisco Bay, démontrant à la fois le manque de dynamisme de l’économie locale, mais aussi et surtout la défiance des investisseurs et le manque de confiance de la Bourse américaine. En 2003, 20 sociétés de la Bay Area ont migré à Taïwan et s’y sont implantées, et plus d’une centaine d’autres considéreraient la démarche avec attention. Quant aux fondateurs et salariés, la possibilité pour les premiers de trouver rapidement des capitaux et des investisseurs enthousiastes, et pour les seconds de réaliser tout aussi rapidement leurs stock-options, ouvrent des perspectives qui redonnent foi en l’ouverture publique au capital.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur